Avis sur

Les Prédateurs par Selenie

Avatar Selenie
Critique publiée par le

Ce premier film de Tony Scott (futur réalisateur de "Top Gun", "True Romance" ou de "Ennemi d'Etat") est aussi son plus impersonnel, soit celui sur lequel il n'a pas encore trouvé son style propre. Influencé par son frère Ridley Scott et par son passé de réalisateur pub ce film est un film à l'esthétique Baroque Chic où il réinvente le mythe du vampire. Original dans la forme avec une photographie qui pourrait rappeler quelques pubs sur le parfum il offre aussi un casting aussi hétérogène qu'inattendu avec David Bowie tout juste (ce film passera inaperçu comparé à son autre film "Furyo" sortit la même année), Catherine Deneuve alors entre deux productions gauloises et dans un de ses seuls rôles outre-Atlantique et Susan Sarandon. Adapté d'une nouvelle de Whitley Strieber on suit une vampire de 3000-4000 ans Miriam (Deneuve) qui vit avec John (Bowie) depuis 300, qu'elle a rendu éternel jusqu'à ce qu'elle jette son dévolu sur un docteur spécialiste du sang (Sarandon), dès lors John n'étant plus aimé par Miriam John se voit vieillir à vu d'oeil... Le film est devenu culte au fil des ans notamment grâce à la fameuse scène lesbienne entre Deneuve et Sarandon, magnifiquement filmée. L'atmosphère sophistiquée et particulièrement désenchantée enveloppe l'histoire d'un voile troublant et envoûtant. Bien suivi par ailleurs par une superbe musique. On regrette seulement cette fin un peu trop démonstrative et différente de la nouvelle (dans laquelle Miriam a trouvé un nouvel amant à San Francisco). En tous cas ce film reste l'un des plus originaux sur les vampires.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 206 fois
1 apprécie

Autres actions de Selenie Les Prédateurs