Pré-Mad Max

Avis sur Les Voitures qui ont mangé Paris

Avatar Konika0
Critique publiée par le

Paris est une bourgade paumée en Australie, on en rêvait, Peter Weir l'a fait. Les autochtones vivent en autarcie dans l'héritage des premiers pionniers britanniques. L'étranger est donc forcément suspect. Ainsi, des accidents de la route se produisent très fréquemment sur la route menant à Paris. C’est arrangeant. La place de la voiture est justement un des thèmes centraux de cette série B. On y voit des jeunes paumés qui zonent dans des caisses bricolées rappelant l'esthétique d'un Mad Max précurseur ou encore des villageois sous la coupe d'un maire autoritaire et omnipotent. L'ambiance est à vrai dire très surprenante et assez angoissante. Ça marche bien comme un bon vieux Carpenter des familles et puis ce regard sur la voiture omniprésente et la manière dont l'homme se fait dicter sa conduite par la bagnole est assez en avance sur le temps du film. C'est clairement un film du choc pétrolier qui prend conscience de notre dépendance à notre mode de vie. Belle surprise.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 88 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Konika0 Les Voitures qui ont mangé Paris