10 films recommandés par Tarantino avant Once upon a time in Hollywood 1/10

Avis sur Les requins volent bas

Avatar dieujaune
Critique publiée par le

J'ai choisi ce film sans réellement lire le synopsis un peu au hasard parmi les 10 en raison du titre Français qui me faisait marrer, le titre original étant Hammerhead, par habitude d'abord (j'aime entrer dans les films vierges de toute idée préconçue) et par confiance envers la cinéphilie de M.Tarantino ensuite.

Le film est un film d'espionnage qui se veut une alternative à la toute puissante franchise des James Bond, mais honnêtement le scénario est tellement fouillis qu'il m'a fallut un long moment avant de comprendre que le protagoniste principal était un espion et surtout quels étaient les enjeux de l'intrigue. Je ne suis d'ailleurs pas sûr même le film fini d'avoir compris les enjeux.

Le film démarre par une séquence qui en fera fuir plus d'un puisqu'il s'agit d'une performance artistique digne des plus grandes heures de l'art contemporain.
A base de nourriture balancé à la tête de fille à moitié dévêtue puis tartinée de ketchup entre deux tranches de pain factice, avant d'exploser les têtes de mannequins d'expositions à coup de pistolet ou de marteau devant une foule qui s'extasie du génie de l'artiste…
Je rappelle qu'à ce niveau je ne savais pas du tout ce que je regardais et je peux vous assurer que j'ai pris peur.
Mais heureusement la suite prend l'allure d'une screwball comédie avec une des danseuses qui s'invite et enquiquine notre héros alors qu'il essaye visiblement de vendre quelque chose d'illégal à un certain M.Hammerhead…
A ce moment là, je n'avais toujours pas compris que le héros était un espion, je pensais qu'il s'agissait d'une sorte d'Arsène Lupin qui montait un coup pour voler une œuvre à ce mystérieux M.Hammerhead.
J'étais encore enthousiaste car j'apprécie les screwball comédies et l'ambiance peace and love était sypathique, mais par la suite on enchaîne un nombre de scènes sans queue ni tête et au lieu d'accélérer le rythme, le film s'endort, dommage pour un film d'espionnage.
On y voit des danses lascives d'héroïnes qui semblent toutes séduites instantanément par la virilité excessive de notre héros, l'arrivée d'Hammerhead depuis un hélicoptère en chaise à porteur, les deux héros qui se retrouvent enfermés dans un cercueil ensemble (j'ai d'ailleurs toujours pas compris pourquoi) avec des dialogues remplit de doubles sens graveleux et la cerise sur le gâteau étant que l'action se passe à Lisbonne, mais que tous les locaux parlent espagnol !!!

Bref à la fin du visionnage, je suis sortie déçu d'avoir vu un film qui sans le vouloir est une parodie de James Bond et en regardant la petite vidéo d'explication de Tarantino sur le choix de ce film, il semble qu'il l'ait choisi uniquement car il avait une amourette d'enfant pour Judie Geeson.
Franchement je conseillerais plutôt de regarder Goldfinger ou James Bond contre docteur No, même type d'ambiance mais en bien.
J'espère que les neufs autres films de la sélection sont un peu mieux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 808 fois
3 apprécient

dieujaune a ajouté ce film à 2 listes Les requins volent bas

Autres actions de dieujaune Les requins volent bas