Une longue route avec un maximum de moyens, un maximum de vide et un minimum de tout le reste

Avis sur Mad Max : Fury Road

Avatar Fiuza
Critique publiée par le

"Sing brother Heckler ! Sing brother Koch " beugle un tireur aveugle au milieu d'un brouillard glaçant. Nous sommes au milieu du film et déjà ce jeu de mots clerico-armé me fait douter (pour ceux qui ne le savent pas Heckler&Koch est le nom d'un fabricant d'armes à feu). Plus tard, Max demande à Furiosa : "And them ?"
"-They looking for hope
-And you ?
-Redemption " .
Après ces quelques extraits qui montrent que les dialogues, et l'originalité de ceux-ci, n'est pas le point fort du film, penchons nous sur cet opus de George Miller qui se recycle depuis son film-choc, qui a aujourd'hui trente-six ans.
Première chose, le film s'appelle Max Max et pourtant on voit peu Max et beaucoup (trop) de nombreux autres personnages tous plus ahurissants les uns que les autres. En revanche la "Route de la Furie" on la voit bien, elle.
Visuellement abouti, le film souffre d'un montage qui lui donne la même lenteur et la même impression de ne jamais démarrer que dans les anciens film de la saga. En cela Miller est resté fidèle à son style. Mais il rajoute des thèmes nouveaux comme celui de la vie protégeant la vie, c'est à dire que les femmes sauvent les femmes, avec une impératrice en recherche de rédemption à leur tête. Symbolique des temps futurs selon lui ? Peut-être dresse t-il un parallèle avec … je ne sais pas je crois que c'est juste un film ou les plus débiles survivent, ou les héros se tapent dans la main comme dans les buddy movies des années 80 et ou, le comble dans un film de ce genre, on hésite pas à injecter du teen movie avec une petite amourette entre jeunes gens au milieu du chaos. Peut être est-ce du quatrième degré auquel je suis insensible. Ou c'est juste n'importe quoi. [ajouté le 19 mai 2015] : En particulier cette histoire comme quoi le film serait féministe. Charlize Theron a tout dit dans un entretien ou elle atteste que George Miller n'y a jamais pensé (référence en bas. Article en anglais. Et merci à Kenshin). Et pour cause le personnage de Furiosa est peut être une femme et elle est forte et tout et tout, mais si on examine son style de plus près on constate qu'il reprend tous les codes classique du héros … masculin. Donc il s'agit d'un simple transfert. D'ailleurs qui trouve la solution pour aider toutes les femmes d'un coup dans le film ? Max, le seul homme sympa et mutique du film. Qui, lui, a toutes les caractéristiques viriles de l'antihéros sympa. Désolé, mais les nanas habillées en bouts de chiffon sont là pour nous séduire, nous, les hommes, comme dans n'importe quel film d'action. Ou porno.
[fin de l'ajout]
Je pourrais continuer mais ce serait pour parler de la vacuité du jeu de Tom Hardy (qui prend étrangement le même ton que dans son personnage de Bane) et Charlize Theron, ou de toutes les idées éparpillées à travers le film sans consistance (le lait maternelle, les visions de Max, les enfants du méchants, le passé de Furiosa qui s'appelle d'ailleurs comme par hasard comme cela …) et sans utilités avérées. Non je préfère m'arrêter là. En espérant que que cette saga aussi.

Les articles utilisés pour l'ajout :

http://mashable.com/2015/05/15/mad-max-fury-road-feminist/

http://www.francetvinfo.fr/culture/cinema/pourquoi-mad-max-fury-road-enerve-les-anti-feministes_908481.html

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1009 fois
9 apprécient · 12 n'apprécient pas

Fiuza a ajouté ce film à 3 listes Mad Max : Fury Road

Autres actions de Fiuza Mad Max : Fury Road