Nazie : officier qui a su faire contre mauvaise fortune bunker (Baffie)

Avis sur Magda Goebbels, la première dame du IIIe Reich

Avatar 270345
Critique publiée par le

On parle souvent des femmes d'hommes célèbres, plus rarement de celles de leurs seconds couteaux... C'est ainsi que si de nombreuses oeuvres parlent de Eva Braun, éternelle maîtresse d'Hitler, l'histoire de Magda Goebbels est elle moins médiatisée. Même si l'on est frappé de savoir que, jugeant qu' au soir de l'écrasement du nazisme, elle trouva que la vie sans Hitler ne méritait plus d'être vécue C'est ainsi qu'elle tua ses six enfants avent de se suicider avec son époux... De cette saga, Antoine Vitkine a tiré une documentaire intéressant de 60 mn.
Joseph Goebbels vouait à Hitler une admiration sans faille : complètement fanatisé et devenu notamment son ministre de la propagande nazie, c'est ce qui lui permit de rencontrer Magda, jeune femme arriviste séduite par la doctrine d'Hitler, de "Mein Kampf", et qui faillit pourtant devenir première dame d'Israël. Mais elle futaussi un temps (un comble) considérée comme première dame du III° Reich... Magda et Joseph devenus amants passaient de longues heures à philosopher sur le nazisme avant de devenir époux légitimes : une union qui ne fut pas sans orages.
Mais elle échoua dans tous ses projets, la doctrine nazie écartant des la politique les femmes et considérant qu'elles devaient faire des enfants et s'occuper de leur foyer, elle dut se soumettre à cette loi. C'est ainsi que de nombreux films de propagande ont pu été tournées sur la vie de Goebbels, de sa femme et de leurs six enfants considérés comme un modèle de famille allemande... Le terreau a donc été fertile pour le réalisateur qui disposait de nombreuses archives cinématographiques... Un assemblage et un historique parfaits encore qu'en une heure on reste un peu sur sa faim, et que de nombreuses questions restent sans réponses...
Image horrible : on voit les six enfants bien habillés, et allongés morts les uns à côté des autres. Ils ont un visage détendu et souriant. On nous explique que la mère les a empoisonnés durant leur sommei, en leur faisant avaler une capsule de cyanure. Or les spécialistes prétendent que cette forme de suicide entraîne chez les victimes de violentes douleurs et rendent les visages quasi-inhumains ?
Autre regret, la musique qui accompagne certains passages, et au demeurant bien inutile, couvre parfois d'une manière intolérable le commentaire du narrateur.
Alors au final, Magda était-elle une mère monstrueuse pour tuer ainsi de sang froid sa progéniture ? Où comme pour ces suicides collectifs dans certaines sectes, était-elle à ce point fanatisée qu'elle croyait vraiment intervenir pour le bien de ses enfants ? A vous de vous faire une opinion. Mais Goebbels, qui était pourtant un infernal coureur de jupons, et auquel Hitler avait intimé l'ordre de cesser sa liaison adultère avec une actrice tchécoslovaque, avait qualifié sa femme de "si dure et si méchante"... Ce qui au final ne lui aura rapporté que la mort sans gloire.
Un excellent documentaire.
LCP le 08.05.2019

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 189 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de 270345 Magda Goebbels, la première dame du IIIe Reich