Ah la bonne vieille Simca 1000 Fuego !

Avis sur Mais qui a tué Pamela Rose ?

Avatar 270345
Critique publiée par le

Allez je vous l'avoue : quand j'ai découvert ce film, j'aurais bien égorgé Lartigau tant je m'en voulais d'avoir payé (cher) le cinoche pour voir ça ! C'était l'époque où Kad Merad en avait encore sous la casquette (ben oui, les cheveux pardi !) et où il aimait bien ce qui était caricatural et loufoque ! Comme Poelvoorde... Heureusement que Kad a mis le pied à la bicyclette de la Poste pour passer à la postérité dans "les ch'tis" car ce n'est pas avec ce genre de film qu'il serait sorti de l'ombre des coulisses.
Et puis j'ai revu ce film, en traînant les pieds, comme quand on est assez masos pour regarder une émission politique TV avec Salamé, en sachant qu'on va perdre son temps à la regarder enfoncer des portes ouvertes et faisant elle-même questions et réponses. Mais en attendant aussi qu'un jour elle morde quelqu'un...
Entretemps, j'ai mûri et vu ce film d'un autre regard, sachant évidemment désormais ce qu'il allait s'y passer... Donc en le voyant plutôt d'un oeil technique plutôt qu'une analyse ou d'un subi.
Ce film est un peu comme les "Jeux Interdits" de Clément : construit de bric et de broc pour faire un tout. Ici, c'est un assemblage délibéré de gags qui vous est offert et qui sont tant bien que mal réunis pour former un scénario dont l'enquête policière sera irrationnelle et à des années-lumière d'un suspense de Hitchcock !
Je vous livre quelques échantillons : d'un flic (JP Rouve): "En un mois de carrière, je n'ai jamais vu ça.." ou encore FBI ? "Flic Branleur et Inutile" (...) et c'est comme ça non-stop, mais selon un fil rouge devant aboutir à la résolution de l'énigme : le titre. Mais de toutes façons, Géroni aura toujours le dernier mot, comme dans les westerns...
Si vous voulez donc apprécier cette histoire, abandonnez à l'entrée de la salle votre esprit cartésien et appréciez la prouesse des acteurs qui n'improvisent pas mais qui connaissent leur texte sur le bout des doigts de pieds. Et côté récit, adoptez cette hypothèse par l'absurde disposant qu'ici, la logique c'est l'illogisme et vice-versa ! Pour parodier ce règlement militaire : chercher à comprendre, c'est commencer à ne pas aimer cette histoire !
Le plateau est impressionnant ! Tout d'abord il y a pléthore de bons acteurs et c'est une régal (ou une désolation de les redécouvrir seize ans plus tard alors qu'ils étaient beaucoup plus mignons).
La variété d'artistes est telle qu'on se demande s'ils n'ont pas joué gratos pour faire plaisir à Lartigau tout en se faisant plaisir à eux-mêmes ! Dommage qu'il n'y ait pas plus de nanas genre Bénédicte Loyen qui persiste à prendre des bains toute habillée ! Mais non, ce n'est pas un concours d'apnée !
Et si Columbo se baladait aux US avec une vieille 403 Peugeot pourrie, ici nos deux flics se baladent au pays de l'oncle Sam en Fuego (Renault) ! Qui continue à freiner même quand on a coupé le circuit d'huile ! Mais si, voyez le film !
Scénario que vous devrez domestiquer, casting aux petits oignons, reste la musique ?
Elle sait se faire oublier mais scelle à merveille les moments de forts de cette histoire complètement déjantée. (pas lla Fuego)
Intellos : n'hésitez pas à regarder ce remède : votre maladie peut guérir !
la une (RTBF) le 04.12.2019

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 164 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de 270345 Mais qui a tué Pamela Rose ?