Affiche Malveillance

Critiques de Malveillance

Film de (2011)

Avé César !

C'est dans un climat oppressant que Jaume Balaguero nous installe dans un immeuble cossu barcelonais dans lequel se déroule son quasi-huis clos : "Malveillance" ("Mientras Duermes" dans la langue du Pape). Sans aucun scrupule et sans déranger, le cadre exploité est un copier-coller de celui de "Rec" sa précédente œuvre horrifique co-réalisée avec Paco Plaza. On y suit le quotidien de Cesar... Lire la critique de Malveillance

18
Avatar Lazein
8
Lazein ·

Un bon thriller, amoral à souhait et transcendé par un putain d'acteur.

Tremblez Michael Myers, tremblez Jason Voorhees, le nouveau Boogeyman nous arrive d'Espagne et il ne reculera devant rien pour arriver à ses fins. Nouveau film de Balaguero après les Rec tournés avec Paco Plaza, Mientras Duermes est un excellent petit thriller parfaitement exécuté, qui marque un tour de force moral en s'attachant, pour une fois, au méchant de l'histoire. Le film frappe par son... Lire la critique de Malveillance

14 1
Avatar Dalecooper
8
Dalecooper ·

Le masque de l'araignée

Jaume Balaguero est de ces quelques cinéastes qui auront contribué durant les années 2000 à la nouvelle vague de films horrifiques en provenance d'Espagne. Ses films tout aussi retors, violents que désespérés, ont tous la particularité de baigner dans une atmosphère lourde et oppressante et le plus souvent totalement dénué du moindre trait d'humour. Avec Malveillance, Balaguero s'éloigne du... Lire l'avis à propos de Malveillance

10
Avatar Vincent Rigaud
8
Vincent Rigaud ·

Dormez bien les petits !

Maître du fantastique européen depuis près de dix ans, l'Espagnol Jaume Balaguero est pourtant peu connu du grand public alors qu'il s'agit de l'homme derrière le paraît-il ubër terrifiant Darkness et le génial Rec réalisé pour 800000 malheureux euros avec son compère Paco Plaza. Avec Malveillance, (Mientras Duermes en VO), Balaguero délaisse son genre de prédilection pour s'attaquer au... Lire l'avis à propos de Malveillance

9 1
Avatar Diego290288
8
Diego290288 ·

Mes chers voisins.

Pendant que son acolyte Paco Plaza s'en va mettre en boîte le trosième volet de la saga "[Rec]", Jaume Balaguero en profite pour revenir lui aussi à la réal en solo avec ce "Malveillance". Mis en image avec une ironie constante, "Malveillance" ne sort pas franchement des codes bien balisés du thriller domestique, cumulant tous les clichés du genre, à savoir la girl next door qui fait craquer... Lire la critique de Malveillance

13
Avatar Gand-Alf
6
Gand-Alf ·

Se méfier du concierge, toujours !

César est un gentil concierge. Toujours avenant, prêt à rendre service et poli. Il connait bien tout le monde dans l'immeuble dans lequel il vit. Mais César il est malheureux. En fait, il le dit lui-même, il est né comme ça. Alors pour être moins malheureux, César s'amuse à rendre les locataires tristes, à s'immiscer dans leur vie et à faire en sorte qu'eux soient moins heureux. Comme ça, il est... Lire la critique de Malveillance

6
Avatar batman1985
7
batman1985 ·

Evil Life

Une écriture intelligente au service d'une mise en scène qui manque peut être un peu de prises de risques. Toujours est-il que Mientras Duermes (auto-référence à Rec ?) alterne les styles avec une telle maîtrise qu'il fait passer un moment de genre tout à fait enthousiasmant (j'évite de dresser une liste par soucis de spoil, étant donné que le film évite judicieusement tout classicisme).... Lire l'avis à propos de Malveillance

6
Avatar PekJB
8
PekJB ·

Chez toi y'avé César

Malveillance est un intéressant film bien foutu, correctement interprété ou l'on découvre César, gardien d'immeuble aux multiples facettes obsédé par sa voisine. Bien que le film ne soit pas particulièrement effrayant, la pensée des éléments se passant dedans peut faire froid dans le dos. Bien que certains aspects me paraissent un peu flou entre le chasseur et sa proie, je retiendrais surtout... Lire l'avis à propos de Malveillance

7
Avatar Rano84
7
Rano84 ·

Critique de Malveillance par Zogarok

Jaume Balaguero est un cinéaste remarquable dont la plupart des œuvres sont de belles réussites et des petites frustrations. De Rec à Fragile en passant par La Secte sans Nom, c’est toujours des films de genre originaux, novateurs ; et toujours des programmes échouant, semblant non pas renoncer mais s’immobiliser au fur et à mesure que le... Lire la critique de Malveillance

5
Avatar Zogarok
8
Zogarok ·

Critique de Malveillance par Pom_Pom_Galli

Voila un film que n'aurait pas renié un certain polanski. D'ailleurs à l'instar de notre pédophile préféré, on y retrouve les mêmes thèmes et obsessions : Un appartement et ses habitants, un climat paranoïaque et un brin de folie meurtrière. Et comme Polanski, "malveillance" est un film qui met extrêmement mal à l'aise. Cet homme qui rentre dans les appartements la nuit pour se cacher sous le... Lire la critique de Malveillance

3
Avatar Pom_Pom_Galli
9
Pom_Pom_Galli ·