Mama va être jalouse...

Avis sur Mama

Avatar Bastet
Critique publiée par le

Classé dans la catégorie "épouvante-horreur", j'ai été plus que surprise de la fin tant elle était à la fois triste et merveilleuse !

Les petites filles ont été mal gérées. Il suffit d'une paire de lunettes pour que la plus grande redevienne normale, alors que l'autre reste enfermée dans son délire quasi-psychotique... Mm... Bof. Annabella, bien que rebelle "car elle fait partie d'un groupe de rock quoiiii" (oui cette réplique m'a courroucée...), se trouve être touchante tant elle s'attache aux petites et à leur sécurité par amour pour son copain. Même si elle ne sait pas s'en occuper, elle fait tout de même des efforts et nous permet d'éviter l'habituel schéma "han, je ne veux pas d'enfant, donc je ne m'occuperai pas d'elle et ça sera la guerre" ! Pour ce qui est du père et de son frère, je n'ai pas pu me faire d'avis dessus... A vrai dire, je pense que puisque l'histoire est plus concentrée sur la relation des filles avec Annabella, on ne peut pas vraiment se faire un avis. Néanmoins, le docteur... Dreyfus (à prononcer Drayefus o_o) est un con fini comme tous les spécialistes qui se bordent à leur foutu schéma-type appris en cours !

L'histoire est très hors-norme et "mignonne". Et lorsqu'on comprend les raisons qui poussent mama à agir ainsi, on compatit à sa douleur ! Ce qui m'a le plus plu, c'est le final. Quand mama se jette de la falaise avec la plus petite des filles, qu'elles sont enroulées par les vêtements de Mama, que la petite sourit et que Mama reprend une apparence humaine pour finir par exploser en des milliers de papillons lorsqu'elles frôlent l'eau... C'est bouleversant ! J'en ai presque eu les larmes aux yeux tant j'ai trouvé cette scène incroyablement magnifique... C'est tellement... Génial ! Émouvant... Une fin époustouflante, tout bonnement !

J'ai aimé, adoré, et je le revisionnerais avec grand plaisir !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 220 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Bastet Mama