Affiche Mange, prie, aime

Critiques de Mange, prie, aime

Film de (2010)

Critique de Mange, prie, aime par VirginiA

Feel-good movie mettant en scène une midlife crisis au féminin, le film aurait pu être intéressant. Bon, on va pas se mentir, c'est plaisant à regarder mais c'est d'une connerie abyssale. Eat, Pray, Love, c'est le récit d'un voyage initiatique pour réapprendre le goût de la vie et des "vraies choses importantes". C'est donc le genre de film où: - on profite de la vie à Rome parce que, au détour... Lire l'avis à propos de Mange, prie, aime

46 4
Avatar VirginiA
4
VirginiA ·

Manger en Italie, prier en Inde et aimer à Bali.

Parce que une prise de conscience rime parfois avec la simplicité du désir de vouloir vivre sa vie, Mange, prie, aime est à lui seul un film qui représente très bien ce constat. Une œuvre sincère et juste qui porte une attention toute particulière à vouloir nous faire aller au plus profond de nous même pour mieux nous retrouver ensuite. Qui n'a jamais rêvé de... Lire l'avis à propos de Mange, prie, aime

16 3
Avatar E-Stark
7
E-Stark ·

Arrêtons-nous à Prie

D'après Allo Ciné : "Après un divorce difficile, Liz Gilbert décide de prendre une année sabbatique et de changer de vie. Elle entame alors un périple initiatique qui va l'emmener au bout du monde et d'elle-même. Lors d'un voyage aussi exotique que merveilleux, elle retrouve l'appétit de vivre et le plaisir de manger en Italie, le pouvoir de la prière et de l'esprit en Inde, et de façon tout à... Lire la critique de Mange, prie, aime

13
Avatar Hypnos
6
Hypnos ·

Se goinfrer, sourire, ne pas faire l'amour

A l'avant-première au cinéma ugc Normandie, le dimanche 19 septembre, le public (et les fans) munis d'une carte ugc illimité se sont tous pointés devant les portes à 16h00, soit théoriquement 1h30 avant la projection. Sauf que, c'est bien connu, Julia Roberts est une Star internationale : elle est l'actrice la mieux payée après Angelina Jolie parce qu'elle est de fait hypra bankable. En plus,... Lire la critique de Mange, prie, aime

17 3
Avatar K1000
3
K1000 ·

Critique de Mange, prie, aime par L'Homme Qui Lit

Allez savoir pourquoi, avec mon pote Steeve on s'était mis en tête que ce bouquin adapté en film nous apporterait une forme des plus complètes de bien-être intérieur, comme une thérapie bouddhiste sur grand écran. Loin de nous révéler le secret du bonheur universel, du sens de la vie après la mort, ou de l'existence de Dieu, "Eat, Pray, Love" nous raconte juste la crise de quarantaine d'une... Lire l'avis à propos de Mange, prie, aime

7 8
Avatar L'Homme Qui Lit
2
L'Homme Qui Lit ·

Critique de Mange, prie, aime par Loops

Une histoire basique et superficielle qui n'engage finalement que ceux qui y croient. Le problème reste surtout qu'on a pas l'impression que la motivation initiale est fondée. Partir dans des lieux fantastiques pour ne rencontrer que des occidentaux et multiplier les lieux communs façon article Biba ça ne suffit pas à faire un film de plus de 2h (putain). Des rues de Naples dangereuses, à... Lire la critique de Mange, prie, aime

10 2
Avatar Loops
2
Loops ·

Vu en VO,

Le film porte mal son nom puisqu'il devrait s'intituler : "L'histoire d'une fille qui ne pense pas par elle-meme". Ce film est de loin le pire que j'ai vu au mois de septembre 2010. Son concept est simple : Elizabeth Gilbert se crée un voyage autour du monde dans des destinations recommandés par ses amis, arrivée à destination elle rencontre une femme et un homme, la femme sera son amie et... Lire l'avis à propos de Mange, prie, aime

15
Avatar octae
1
octae ·

SPOILER : en fait la clé du bonheur était en elle !!!

Fameuse adaptation d’un best-seller pour ménopausées en quête d’épure et de réponses, Mange, Prime, Aime (miam et chic à la fois) prend la forme d’un audacieux triptyque où l’ex petite fiancée de l’Amérique, Julia Roberts, façon Christ de Borja d’Hollywood (entendez par là : Pretty Woman post-opératoire) tout en sourire archiultrabright et en cheveux ondulés... Lire l'avis à propos de Mange, prie, aime

5 1
Avatar Oswald 雷雷雷
3
Oswald 雷雷雷 ·

Pas allé jusqu'au bout.

Le début est lent,. Julia se sent mal. Julia n'est pas satisfaite de son mari. Elle ne trouve pas à manger autre chose que des salades aux états-unis (oh COME ON) et ne croit pas trop en grand chose mais y'a un ashram à l'air sympa par là bas. Elle se retrouve en italie (où SURPRISE ! On a retrouvé la dernière 2 CV ITALIENNE vivante) et on passe 3 minutes, TROIS MINUTES, à la voir manger des... Lire la critique de Mange, prie, aime

5
Avatar Renauds
4
Renauds ·

Va au cinéma, dors, regrette.

...Ah bah voilà j'ai fait ma critique avec le titre. Nan mais vraiment, c'était trop looong. Le début était interminable, la partie en Italie m'a plus donner envie de manger qu'autre chose, la séance en Inde m'a rendu somnolant et la partie à Bali m'a achevé. Enfin non, j'ai vite fait eu un sursaut quand elle était avec le mec baraqué à poil sur la plage mais l'abrutie a préféré se tapper le... Lire la critique de Mange, prie, aime

2
Avatar balbos
3
balbos ·