Avis sur

Manuel de survie à l'apocalypse zombie

Avatar SlashersHouse
Critique publiée par le

Voilà un pitch qui va vous sembler des plus familiers : une bande de loosers doivent traverser la ville afin de se rendre à une méga soirée, en plus d'évidemment trouver l'alcool, hélas pour eux, tout un tas d'embuches se dressent sur leur chemin. Non, non, ça n'est pas Superbad, bien que l'on puisse penser le contraire, car il y a des zombies, donc ça n'a RIEN à voir (ironie inside). On retrouve le coup de poignard fait dans le dos par son meilleur ami qui tente de profiter d'une ouverture pour s'extirper de sa condition de looser, ainsi que toutes les humiliations possibles de nos héros, de même que leur échec à choper de l'alcool, mais ENCORE UNE FOIS, ça n'a RIEN à voir avec Superbad, ni même la fin, qui sans vous spoiler, est identique (potes pour la vie, bisou avec la belle, etc). D'un point de vue purement technique, cette structure narrative dérange, mais cela ne serait rien si le film réussissait dans la drôlerie, or les scénaristes, pourtant au nombre de trois, n'ont pas été capables d'aller au-dessus de la ceinture, le mot d'ordre est donc "CACAPROUTBITEFOUFOUNE", qui sans discontinuer nous rappelle le calvaire enduré avec Junior Le Terrible 2. On se demande quel est le public visé car sadique-anal et gore ont, d'habitude, été destinés à deux types de publics : les moins de 7 ans et les plus de 16 ans. On se retrouve devant une cohabitation aussi homogène qu'entre palestiniens et israéliens, et malgré des plans gores réussis, mais hélas trop peu nombreux, on ressent de la gène devant cette farce rance extrêmement laborieuse. D'autant plus que bizarrement la ville de zombies est totalement déserte, une exclusivité ! C'est vous dire s'il faut attendre entre chaque scène de découpage de zombie ! À cela on ajoutera aussi quelques passages eux-aussi terriblement éculés, dont l'intro, où un balayeur avec son casque à fond sur les oreilles fait choré+playback sur un morceau ridicule. Farce reprise plus tard par les loosers qui refont grosso-modo ça avec un zombie, sur Baby One More Time de Britney Spears. Je n'ai rien contre les années 90, mais si l'on pouvait éviter de se retaper le même humour de merde, ça serait un grand pas pour l'évolution, qu'elle soit humaine ou cinématographique. Bref, Manuel de survie à l'apocalypse zombie est une comédie, qui, à défaut d'humour, fonce tête-basse dans la vulgarité la plus commune, en plus de se montrer avare en gore, malgré un niveau un poil relevé dans sa dernière partie. À regarder si vous avez 90 minutes à perdre, mais nous on préférera se retaper un bon vieux classique comme Le retour des Morts-Vivants ou plus contemporain, Shaun of The Dead.

Critique

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 628 fois
2 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de SlashersHouse Manuel de survie à l'apocalypse zombie