Rien de nouveau sous le soleil

Avis sur Manuel de survie à l'apocalypse zombie

Avatar Petitbarbu
Critique publiée par le

Iggy Azalea - Black Widow

Au royaume de la comédie horrifique, le zombie est roi. Que ce soit les castors putréfiés de Zombeavers, les boostés aux hormones de poulets de Poultrygeist : Night of the Chicken Dead, les morts à tendance Nationale-socialiste de Dead Snow, les pathétiques de Virus Cannibale, les revanchards de Sexykiller, morirás por ella, les bagarreurs de Zombie Fight Club, les féminines de Doghouse, les strip-teaseuses de Zombie Strippers, les pervers fornicateurs de Rape Zombie ou de Zombie Ass, les presque-humains de A Little Bit Zombie ou bien de Dead Heads, les métalleux de Deathgasm, les animaux de Black Sheep ou du Clandestin, les adolescents décérébrés de The Coed and the Zombie Stoner, le zombie a été décliné sous toutes les formes, dans tous les délires et pour tous les goûts.

Difficile de faire de l'original, ma couille, et te dire que ce Scouts Guide réussi à taper dans le jamais vu serait du bon foutage de gueule.
Le genre Mcdo qui passe son logo en vert histoire de te faire croire que tu vas faire du bien à la planète en bouffant un big mac, tu vois.

Déjà, t'attends pas trop à un délire à la Guide de survie en territoire zombie. Moi je pensais que ça allait lorgner de ce côté là, avec ce titre français tout mal foutu.

Ben non.

Non, ici c'est le pitch classique éculé, élimé et étiré à l'excès.
Dans un laboratoire X, un concierge se dandinant sur fond de Black Widow et commet la boulette en se faisant moitié manger par un cobaye-zombie.
C'est bête, ça arrive... la séquence est plutôt amusante, je ne vais pas m'appesantir là dessus.

En parallèle on suit une bande de perdants tout pas fashion - ici ce sont des scouts comme ils auraient pu être geek, gothiques, nerds, freaks, gros ... ah, si, y a un gros, roux en plus, pas de bol le gamin - qui sont mis au ban de la société des cools. Pas invités aux fêtes, pas de copines, rien, nada, que pouic. Et en plus, impossible de recruter de nouveaux membres.

Deux de nos trois comparses décident donc de se sortir de ce marasme en quittant les scouts, parce que quand même, à 15 ans si t'es encore scout c'est que t'as gâché ta vie. Pis si t'es scout tu choppes pas. Tu veux séduire qui toi, avec tes talents en nœud et en montage de tente, hein ?!
D'autant que leur sortie scout tombe le jour même d'une super-fête secrète trop top tendance à laquelle ils sont bien décidés à aller, risquant de briser le cœur de leur copain roux.

Bon, tu le vois venir, pas de bol il y a des zombies qui se mettent à apparaître un peu partout et leur fâcheuse tendance à croquer les gens rend la vie difficile aux bons citoyens. N'écoutant que leur courage et avec l'aide d'une barmaid/strip-teaseuse à la poitrine opulente, nos zozos se mettent en tête de sauver leur peau et celle de tous les jeun's de la ville.

Et on touche là au problème majeur du film : il n'y a rien à en dire. Il n'est pas mémorable, pas mauvais, pas bon. Sans être toujours hilarant, certaines mise à mort sont plutôt réussies. Les gags classiques font mouche. La trame est grossière, n'apportant aucunes surprises puisqu'on connaît les enjeux, le déroulé et la fin si on est familier du genre comédie-horrifique. L'interprétation est correcte, passons outre mon penchant naturel pour la sympathique Sarah Dumont qui a réussi à me faire oublier tout de son jeu, n'en retenant que son physique splendide. Nos héros sont quelconques, finalement assez oubliable, la palme revenant au héros un poil insipide dont la romance avec la sœur de son meilleur pote m'a fait autant d'effet que la dernière modification chirurgicale de la petite Kardashian ou bien la dernière petite phrase maladroite de notre cher ministre de l'économie.
On retrouve David Koechner plutôt convaincant en zombie, et ça fait plaisir.

Mise en scène classique, visuel plaisant sans être renversant, Manuel de survie à l'apocalypse zombie n'est pas vraiment ce à quoi je m'attendais. Reste une comédie plaisante sentant un peu le réchauffé, un truc tout formaté tout préparé, prêt à être consommer.

Sinon tu réfléchis pas trop, tu prends ta bière et des copains et tu te marres bien, hein, quand même.

Peust Scripeuteum : Vas lire la critique de Mr Méchant, il fait un parallèle très juste entre le scénar de ce truc et celui de Supergrave ;) : http://www.senscritique.com/film/Manuel_de_survie_a_l_apocalypse_zombie/critique/77994123

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1220 fois
8 apprécient

Petitbarbu a ajouté ce film à 2 listes Manuel de survie à l'apocalypse zombie

  • Films
    Cover Films : Mes + et -

    Films : Mes + et -

    Films vus ou bien envies, un méli-mélo de mes expériences cinématographiques, une liste sans but. Les notes sont là pour la...

  • Films
    Cover La liste à l'ami Walker

    La liste à l'ami Walker

    Série de films recommandés par un ami, à voir entre potes. Liste mémo. Pour les besoins de la description, rajoutons que l'ami...

Autres actions de Petitbarbu Manuel de survie à l'apocalypse zombie