👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Mary est une petite australienne de 8 ans un peu triste et totalement seule qui se pose de questions existentielles, comme la conception des bébés, mais qui ne parvient pas à obtenir des réponses satisfaisantes de la part des adultes peu fiables qui entourent son quotidien.

Max est un autiste de 44 ans qui vit à New-York dans un appartement gris qu'il partage avec un poisson rouge et un chat borgne. Il a peur des autres, surtout des femmes, et fait la collection de ses rognures d'ongles.

Le hasard d'un annuaire marron va faire que ces deux-là vont devenir les meilleurs amis du monde pendant 20 ans, par voie postale et à grand renfort de chocolat sous toutes ses formes.

Mary and Max est un film tout simplement excellent. Il rappelle (par sa forme uniquement) un Amélie Poulain sous Prozac par l'abondance de petits détails savoureux qui jalonnent le film. L'histoire est simple mais les personnages très complexes, ce qui permet un étalage foisonnant d'anecdotes et un festival de bons mots.

L'animation pâte à modeler est très agréable et le design des personnages est un régal. Je pense notamment à la mère de Mary qui n'a pas besoin de dire quoi que ce soit pour faire rire. Car oui, malgré un fond assez mélancolique, le film fait sourire, voire rire parfois en même temps que pleurer. Il y a un je-ne-sais-quoi très attachant dans ces personnages et au sein de cette amitié singulière et improbable.

Pour ma part, Mary and Max condense 1h30 de perfection en matière d'animation, d'histoire et d'émotion. C'est un film indispensable.

PS : Max = Philip Seymour Hoffman = 15/10

il y a 11 ans

37 j'aime

5 commentaires

Mary et Max.
SeigneurAo
10
Mary et Max.

Douleur enjouée

Je n'ai pas réussi à mieux traduire mon ressenti que par ce titre aussi paradoxal que bref. Mary & Max use d'un registre la plupart du temps très léger pour traiter de sujets profonds et...

Lire la critique

il y a 11 ans

63 j'aime

29

Mary et Max.
Silence
9
Mary et Max.

Parental Advisory [9.2]

Réécrire les pensées d'enfants est un exercice tellement difficile, mais y mettre des images aussi travaillées que fastidieuses relève d'une créativité et d'une volonté hors norme. Poignante...

Lire la critique

il y a 9 ans

39 j'aime

14

Mary et Max.
Before-Sunrise
10
Mary et Max.

As-tu déjà été communiste ?

Mary est une petite australienne de 8 ans un peu triste et totalement seule qui se pose de questions existentielles, comme la conception des bébés, mais qui ne parvient pas à obtenir des réponses...

Lire la critique

il y a 11 ans

37 j'aime

5

Mon voisin Totoro
Before-Sunrise
10

Parce que j'ai 6 ans.

Totoro est sans doute mon Miyazaki préféré (avec Ponyo). Certes, il en a fait des plus classieux (Porco Rosso), des plus fouillés (Chihiro) ou des pleins de messages (Mononoké) mais celui-ci...

Lire la critique

il y a 11 ans

177 j'aime

51

Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain
Before-Sunrise
10

Méli-Mélo

Le film qui m'a fait découvrir les sot-l'y-laisse. Donc 10/10. Bon trève de plaisanterie, je me dois de rédiger une "vraie" critique d'Amélie Poulain. Après l'avoir vu 5 fois, je crois que je m'en...

Lire la critique

il y a 10 ans

168 j'aime

39

Spring Breakers
Before-Sunrise
1

Halt Disney

Le film démarre comme un clip de MTV, avec de la musique merdique et la caméra qui tremble. Il n’y a pas de dialogue, juste des cons qui sautent à moitié à poil en buvant de la bière (yeaah on se...

Lire la critique

il y a 9 ans

159 j'aime

38