👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

2 parties, 2 actrices, 1 musique leitmotiv et 1 fin grandiose.

Pendant la réception de son mariage, Justine n'arrive plus à faire bonne figure et sombre de plus en plus dans la mélancolie : ça c'est la 1e partie.
La deuxième, filmée comme un huis clos, vient comme une réponse au désespoir de la jeune fille : la planète Melancholia arrive tout droit sur la terre, Justine revient peu à peu à elle dans la demeure familiale tandis que sa sœur Claire panique de plus en plus.

On peut reprocher beaucoup à Lars Van Triers : ses propos, Antéchrist, son style un peu trop faux indépendant, mais on ne peut pas lui reprocher ce film.

Les images font mouches, les cadrages sont réussis, la direction d'acteur est formidable et aurait largement pu donner lieu à un double prix d'interprétation. Le thème de la mort de Tristan par Wagner donne un aspect crépusculaire renforcé par l'atmosphère nocturne de la première partie et donne tout son impact à la fin, très belle.

Kirsten Dunst est impressionnante, Charlotte Gainsbourg encore une fois montre qu'elle sait véritablement bien jouer et le bain de minuit de Justine sous la lumière de la planète et sur fond wagnérien est une scène véritablement incroyable.
Ivar
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 11 ans

8 j'aime

Melancholia
TheScreenAddict
10
Melancholia

Monumental !

Jusqu'à présent, nous n'avions vécu la fin du monde au cinéma qu'à travers un nombre incalculable de films catastrophe, souvent outrancièrement spectaculaires, presque toujours issus des studios...

Lire la critique

il y a 11 ans

139 j'aime

29

Melancholia
Thaddeus
5
Melancholia

Le nombril de Lars

Comme souvent, il est difficile d'émettre un avis valide sur un film qui a été tant commenté, et qui a conquis dès sa sortie une très grande notoriété auprès du public cinéphile, y compris parmi ceux...

Lire la critique

il y a 10 ans

132 j'aime

15

Melancholia
Marius
10
Melancholia

Melancholia and the infinite sadness

Bon, Lars von Hitler à 8 heures du mat, c'était pas gagné (qu'est-ce qu'on ferait pas pour voir des films danois avant les autres)... Mais se réveiller devant un astre sombre, sombrer avec ces jeunes...

Lire la critique

il y a 11 ans

103 j'aime

23

Revenge
Ivar
8
Revenge

Tuez la reine

Très bonne surprise pour cette "petite série". Les bases de l'intrigue sont solides : une jeune femme revient dans sa ville natale pour venger son père, mort en prison des années auparavant accusé de...

Lire la critique

il y a 10 ans

20 j'aime

2

Veronica Mars
Ivar
8

Les dessous de Veronica

Une petite blonde pas très musclée des biceps mais bien lourde au cerveau va résoudre les énigmes sur le chemin menant à l'identité du tueur de sa meilleure amie. Ca c'est la saison une, la deuxième...

Lire la critique

il y a 10 ans

15 j'aime

2

Génération 90
Ivar
8

génération Winona ?

probablement ! tourné alors que l'actrice était en pleine gloire médiatique, cette comédie simple et plutôt bien vue sur les jeunes adultes paresseux ou indolents ne manque pas de charme. tout...

Lire la critique

il y a 11 ans

12 j'aime