J'ai un secret. J'ai un compte tumblr.

Avis sur Men, Women & Children

Avatar QueenofMetropole
Critique publiée par le

Ce film m'a beaucoup déçu. Le pitch me tentait, la bande annonce me semblait pas mal et puis c'était le réalisateur de Juno alors je me suis dit qu'il y avait moyen que ce soit sympa.

Attention, cette critique contient des spoilers (sauf que de toutes les façons, rien n'est bien surprenant dans ce film)

Je sais que la plupart des reproches fait à ce film c'est de diaboliser le net ou alors on n'a pu dire que ce n'était pas vraiment à propos du net, que c'était centré sur les relations, à l'heure du net.
Sauf qu'en fait, principalement c'est à propos de sexe. Que ce soit en ce qui concerne le couple ennuyé, l'ado accro au porno, la fille qui vend des photos d'elle sur le net avec l'appui de sa maman, la fille qui tombe enceinte... Bref bref. Forcément, on fait enfin un film censé montrer ce que le net change, en bien ou mal, aux relations et on se concentre sur le sexe.

Dans ce film choral, les histoires qui présentent un intérêt sont survolées et uniquement traitées à travers des clichés.

L'ado qui est accro au porno: tout d'abord, l'horripilante voix off (désolé Emma, je vous adore mais VRAIMENT, j'ai pas besoin d'entendre une description de la séance branlette d'Adam Sandler) commence par nous dire qu'à 15 ans il était devenu incapable d'avoir une érection sans regarder des vidéos ayant un "niveau de perversion bien au-dessus des normes sociales". Alors, déjà j'aimerai bien qu'on m'explique ce que sont exactement les normes sociales en la matière. Et ensuite, tout son problème dans le film c'est qu'il n'arrive pas à coucher avec une fille parce qu'il est pas assez excité. Sachant qu'il est puceau. J'ai du mal à croire qu'un ado de 15 ans qui n'a encore jamais couché avec une fille n'arrive pas à avoir une érection quand une fille est à moitié nue dans son lit, habitué aux pornos hardcore ou non. Mais bon il y arrivera pas, jusqu'à la fin du film. Attention à cette maladie très répandue: le porno entraîne une vie d'abstinence pour le reste de votre vie apparemment.
(et puis alors forcément ce sont les hommes qui ont un problème avec le porno, une fille quand elle dit qu'elle en regarde c'est juste pour exciter le mec)

La pom pom girl anorexique amoureuse du footballer qui se comporte en gros con: bon alors elle est anorexique mais ça s'est pas bien grave, passons surtout au fait que tout ça c'est parce qu'elle croit plus plaire à ce footballer, elle couche avec lui après avoir été convaincue par cette magnifique phrase "bon de toute les façons la première fois ça fait mal, mais faudra bien que t'y passes. Après je suis pas un violeur, alors, tu dis quoi?". Et puis alors forcément elle tombe enceinte. Parce que dans un film américain montrant des ados, coucher SANS tomber enceinte c'est pas possible. A l'heure des planning familial, de l'information illimité du net sur pourquoi, comment et où trouver de la contraception, ce n'est pas possible dans un film d'ados américain aujourd'hui de coucher sans tomber enceinte. Et puis alors pas n'importe quelle grossesse, non monsieur. Une grossesse extra utérine mêlée au fait qu'elle est anorexique et donc fausse couche. Et puis alors quand sur son lit d'hôpital, entouré de ses parents, le médecin annonce que c'était une grossesse, ah et au fait elle est sous alimentée (apparemment seul moment où le médecin évoque l'anorexie), elle dit "désolé papa" et son papa bah il dit qu'il a besoin de prendre l'air sous le choc de la nouvelle. Parce que oui, il est arrivé un truc super grave à sa fille, elle a failli en crever, elle est anorexique, mais le plus grave c'est bien qu'elle ait OH MON DIEU couché avec un garçon.
A la fin du film, cette fille a fait une fausse couche, est anorexique, réalise peut être que le mec en question est un enfoiré et voilà c'est tout.

Quand au couple qui s'ennui désespérément et qui décide d'aller voir ailleurs au même moment, ça a déjà été traité des centaines de fois, aucun apport ici.

La blonde qui veut devenir une "star d'hollywood" aidé par sa maman qui vit à travers elle. Ah oui et elle est pom pom girl en plus. Bon bah cette histoire vous l'avez déjà entendu des centaines de foi. Sauf que la maman a décidé de vendre des photos de sa fille en maillot de bain sur le net. A la fin elle se rend compte que c'était pas bien (sans blague?) et retire le site, et la fille est très très fachée parce qu'elle va pas devenir une star.

L'histoire vaguement intéressante c'est celle de la fille et de sa mère qui contrôle absolument tout son ordi, son téléphone, les textos avant qu'ils arrivent sur son portable ect... Petit point pour le fait de montrer qu'importe le niveau de contrôle qu'un parent veut exercer, un gamin trouva TOUJOURS un moyen de contourner les règles: la fille retire la carte mémoire de son téléphone avant de rentrer parce qu'elle sait que sa mère peut demander à le vérifier, elle a un compte tumblr secret, quand elle ment à sa mère pour aller voir son copain, elle va donner son téléphone à la copine chez qui elle est censé être pour que si sa mère traque son téléphone, elle croit bien que sa fille est chez la copine...
Le truc c'est qu'il faut attendre la fin du film et un presque suicide pour que la mère se rende compte que ce qu'elle fait c'est pas bien. Et vraiment, pas besoin d'une tentative de suicide pour s'en rendre compte.

Bref Bref , des clichés , des clichés et encore des clichés.

Le sujet, que ce soit internet ou non est survolé. C'est parfois long et ennuyeux et on a du mal à retenir les soupirs devant tant de banalités, on s'attend à TOUS les rebondissements du films.

Et juste, pour prouver que, que le film essaye d'en donner une bonne image ou non, il ne CONNAIT PAS son sujet: PLUS PERSONNE n'écrit en "langage texto", on a ce qui s'appelle des correcteurs automatiques. Du coup on fait des jolis mots écrit avec toutes les lettres ! C'est insupportable de devoir lire ces textos en abreG à l'écran... Au contraire, la culture du net à l'heure actuelle consiste à pointer du doigt toute faute d'orthographe dans les commentaires de n'importe quel site et on les appelle des grammnazis (je dis pas que c'est une bonne chose mais juste, le langage texto c'était au temps de MSN et de 10 centimes par texto, on n'est plus dans les années 2000 ce que le réalisateur a peut être pas tout à fait réalisé)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1261 fois
15 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de QueenofMetropole Men, Women & Children