👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Très chouette film un peu à la Woody Allen.

L'intrigue est très survolée, traitée de manière superficielle avec beaucoup de très courtes scènes qui consistent en d'échanges philosophiques tels que des ado peuvent en avoir, des ados bourges d'un côté et un ado pauvre et de gauche de l'autre. Mais c'est ce qui est amusant : découvrir leur vision du monde, les voir se confronter hypocritement les uns aux autres. Mine de rien, l'auteur parvient à créer des attentes, le déroulement reste logique, les personnages sont bien construits et bien exploités. Le comique de situation est sobrement exploité, mais ça marche très bien. Sur la fin, l'auteur adopte une narration plus classique, moins décousue, avec un objectif principal plus défini pour donner un but aux personnages restants.

La mise en scène est sobre efficace : la caméra paraît en retrait même quand elle est installée au milieu des acteurs : on observe ainsi, de manière sociologique (comme le personnage principal disait vouloir le faire) toutes les conversations, les confrontations ; cette distanciation (sans masque) ne nous empêche pas de nous prendre au jeu de ces petites fêtes (comme le personnage principal qui devient l'un d'eux). Le montage peut rebuter au début, tout étant si vite expédié, mais le rythme étant maintenu jusqu'au bout et la narration pas trop dense, ça fonctionne. Les acteurs sont tous excellents, en particulier Carolyn Farina et Edward Clements ; je constate que plusieurs acteurs principaux du film n'ont pas eu une grande carrière dans le cinéma (voire pas de carrière du tout) c'est plutôt surprenant (ou bien ils travaillent dans le domaine du théâtre) (ha ben je vois que Edward Clements est devenu pasteur après le film en fait...). La BO passe assez bien, comme dans un film de Woody Allen.

Bref, très chouette film.

Fatpooper
9
Écrit par

il y a 2 ans

1 j'aime

Metropolitan
Moorhuhn
7
Metropolitan

Non, ceci n'est pas un Woody Allen bis

Metropolitan est un film dans lequel j'ai eu un mal à fou à rentrer au début. Il faut dire que nous sommes directement embarqués dans un univers bourgeois new-yorkais et j'avais l'impression de me...

Lire la critique

il y a 9 ans

7 j'aime

Metropolitan
dillinger0508
8
Metropolitan

Critique de Metropolitan par dillinger0508

Suite à un malentendu, Tom se retrouve convié à une soirée où il va découvrir la jeune élite intellectuelle et sociale de New York. La peinture de ce microcosme aussi ridicule que raffiné et...

Lire la critique

il y a 8 ans

5 j'aime

1

Metropolitan
panpancultu
8
Metropolitan

Critique de Metropolitan par Panpan Cultu

"Playing strip poker with an exhibitionist somehow takes the challenge away.” Une des jolies répliques de ce Gossip girl old school (il y a même une Serena un peu délurée !) qui a été gratifié d'un...

Lire la critique

il y a 8 ans

2 j'aime

1

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

Lire la critique

il y a 6 ans

116 j'aime

33

Strip-Tease
Fatpooper
10
Strip-Tease

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

Lire la critique

il y a 8 ans

99 j'aime

43

Calvin et Hobbes
Fatpooper
10

Une fiction historique

J'avais beaucoup entendu parler de Calvin et Hobbes. Jusque là je m'étais refusé à acheter les albums car ceux trouvés en librairire sont franchement cher. Puis un jour, j'ai trouvé le tome 9 en...

Lire la critique

il y a 9 ans

80 j'aime

27