Nous allons procéder à une maintenance du site ce mercredi de 10h00 à 11h00. Le site sera indisponible pendant ce temps.

Michael Mann, once again...

Avis sur Miami Vice, deux flics à Miami

Avatar Eric Pokespagne
Critique publiée par le

A quoi sert "Miami Vice" ? A confirmer que Michael Mann est le réalisateur de polars le plus inspiré de sa génération, après "Heat" et surtout le superbe "Collateral" ? Que Jamie Foxx, ici acéré comme une lame, peut jouer, et excellemment, n'importe quel rôle ? Que Gong Li, soit l'une des plus sublimes beautés glaciales du cinéma, peut s'embraser dans de véritables scènes d'amour, qui emportent par surprise le film loin des rivages convenus du feuilleton TV dont il s'inspire ? Que l'on peut faire encore un polar simple (méchants trafiquants et agents infiltrés, échanges rituels d'otages, etc.) en en renouvelant toujours les mécanismes ? Surtout que Mann, caméra vidéo HD à l'épaule ou embarquée sur un hélicoptère, peut nous offrir des sensations superbes, inédites, totalement enthousiasmantes, tel ce ballet de hors-bords dans la nuit. Moins bien que "Collateral" sans doute, mais totalement électrisant. [Critique écrite en 2006]

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 122 fois
2 apprécient

Eric Pokespagne a ajouté ce film à 1 liste Miami Vice, deux flics à Miami

Autres actions de Eric Pokespagne Miami Vice, deux flics à Miami