👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J'avoue à ma grande honte que ce Midnight Special est le premier film de Jeff Nichols que je vois. Et c'est plutôt intéressant. Vendu comme le grand revival du cinéma de Spielberg et de la Amblin, comme quelques autres œuvres avant lui, ce film se démarque cependant. Il se démarque par la sobriété de l'action. Le film commence de nuit et s'y déroulera sur une grande partie. Une voiture roule, tous feux éteints. A l'arrière, un garçon lit un vieux comics de Superman alors qu'à la radio, les news défilent: Un jeune garçon a été enlevé. Mais on comprend vite qu'il ne s'agit pas que de ça quand toutes les forces armées du pays s'en mêlent ainsi qu'une secte et que le garçon dévoile certains pouvoirs surnaturels...
Outre le côté presque intimiste de l'ambiance, du moins sur une grosse première partie du film, sa deuxième grosse qualité, à part le jeu excellent des acteurs principaux, est son rythme. Nichols parvient à tenir son suspense et son mystère et en dévoile les ramifications au fur et à mesure, et tout va crescendo jusqu'au final qui ne plaira peut être pas à tout le monde. Midnight Special est aussi un film sur la famille, sur la séparation inévitable des parents et de l'enfant, et du sacrifice, de savoir ce qu'un parent est prêt à faire pour son enfant.
Malheureusement le film souffre de quelques défauts. Premièrement tous les personnages ne sont pas logés à la même enseigne et certains auraient mérités d'être plus creusés. Même constat sur la secte: D'abord bien présente au début du récit, elle disparait mystérieusement en court de route pour ne plus réapparaitre. Ça donne par moment une impression que le film a été amputé de certains passages.
Mais malgré tout j'ai vraiment aimé ce film, ses menus défauts n'entachant pas ses qualités.

il y a 4 ans

Midnight Special
Sergent_Pepper
8

Duplicity lights

Il faut un certain temps pour mettre le doigt sur l’emprise générée par Midnight Special. Parce qu’il est accidenté, parce qu’il n’est pas exempt de défauts, le trajet qu’il propose nous embarque...

Lire la critique

il y a 6 ans

150 j'aime

35

Midnight Special
starlord09
8

ALTON EST LE FILS DE KRYPTON

C'est un critique malheureux qui prend la plume. Malheureux parce que l'orgasme filmique amorcé ne s'est pas produit. Malheureux parce que la promesse de caresser une époque révolue (celle des prods...

Lire la critique

il y a 6 ans

144 j'aime

87

Midnight Special
Behind_the_Mask
8

Shine a light

Midnight Special commence dans le noir. Dans une voiture qui roule de nuit tous phares éteints. Avec, sur la banquette arrière, un enfant qui lit des vieux Action Comics à travers une drôle de paire...

Lire la critique

il y a 6 ans

60 j'aime

14

Mass Effect: Andromeda
Jérôme_Richenauer
7

Critique de Mass Effect: Andromeda par Jérôme Richenauer

Mass Effect et Bioware en général, je suis fan. Malgré les défauts. Malgré les égarements. Alors quand ils ont annoncé Andromeda, j'étais comme une puce, ayant fait 3 fois la trilogie originale. Mais...

Lire la critique

il y a 5 ans

15 j'aime

5

L'Appel de Cthulhu
Jérôme_Richenauer
9

Critique de L'Appel de Cthulhu par Jérôme Richenauer

La voilà. La pierre angulaire. L'acte fondateur. La nouvelle de Lovecraft, au sommet de son art. Bien que gardant le format de la nouvelle, elle s'avère plus longue que toute les précédentes...

Lire la critique

il y a 5 ans

11 j'aime

Metro 2035 - Metro, tome 3
Jérôme_Richenauer
6

Critique de Metro 2035 - Metro, tome 3 par Jérôme Richenauer

J'ai un vrai problème avec ce livre. Grand fan de Metro 2033, j'avais été légèrement déçus par Metro 2034. Alors le fait de retrouver Artyom, dans une suite directe du premier volume mais deux ans...

Lire la critique

il y a 4 ans

9 j'aime