La science du rêve

Avis sur Neverland

Avatar Tonto
Critique publiée par le

Alors que sa dernière pièce de théâtre vient de subir un échec retentissant, James M. Barrie (Johnny Depp, incroyable) cherche vainement l’inspiration au parc. C’est là qu’il rencontre Sylvia Llewelyn-Davies (Kate Winslet), une jeune veuve qui s’occupe de ses quatre garçons. Auprès de ces derniers, Barrie va retrouver sa créativité et sa fantaisie, tout en leur redonnant le goût de vivre et de rêver. Mais il va également devoir affronter les ragots propagés par la société londonienne et les suspicions de sa propre femme…

Inspiré de la vie du vrai James Barrie, le film de Marc Forster ne cherche pas à en donner un récit absolument exact, privilégiant la fantaisie de l’auteur au réalisme historique et biographique. C’est ce qui donne tout son caractère à ce film, porté par ailleurs par des acteurs d’exception, notamment le duo Johnny Depp/Freddie Highmore, tous deux d’une justesse impeccable, à l’image de la mise en scène soignée de Forster.
Si on n’est pas très fixé, donc, sur ce qui est historique et ce qui ne l’est pas, on ne s’en attache pas moins à des personnages plein de vie, dont on partage entièrement la souffrance, et le désarroi face à la mort, leurs belles phrases ne comblant jamais une totale absence de moyens pour compenser la douleur ressentie.
Sur le plan humain, Neverland touche par la justesse de ses sentiments, parvenant presque à éviter toute mièvrerie, mais surtout par son absence de démagogie, grâce à la confrontation entre Sylvia Llewelyn-Davies, qui veut cacher sa maladie grave à ses enfants, et James Barrie, qui, lui, considère qu’il est nécessaire de leur en parler, afin de ne pas atténuer la dureté de la vie, et ainsi en faire de vrais hommes. Cela ne signifie pas pour autant de renoncer à toute fantaisie, et c’est là que se trouve la véritable leçon d’un film qui constitue un magnifique hommage, onirique et poétique, à un auteur hors du commun par sa capacité à transcender la morosité de la vie réelle, en y mêlant une bonne part de rêve, dû à la préservation envers et contre tout de son esprit d’enfance.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 519 fois
6 apprécient

Tonto a ajouté ce film à 2 listes Neverland

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films de 2004

    Les meilleurs films de 2004

    Avec : La Passion du Christ, Les Indestructibles, Hidalgo, Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban,

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films avec Johnny Depp

    Les meilleurs films avec Johnny Depp

    Avec : Lone Ranger : Naissance d'un héros, Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl, Strictly Criminal, Pirates des Caraïbes : Le Secret du coffre maudit,

Autres actions de Tonto Neverland