Bande-annonce
Affiche New York 1997

New York 1997

(1981)

Escape From New York

12345678910
Quand ?
7.2
  1. 29
  2. 46
  3. 142
  4. 346
  5. 1006
  6. 2567
  7. 5369
  8. 4193
  9. 1384
  10. 515
  • 16K
  • 1.1K
  • 4.7K

En 1997, Manhattan est devenu une immense prison ghetto où vivent, en micro-société, trois millions de prisonniers. Victime d’un attentat, l’avion du Président des États-Unis s’écrase en plein Manhattan avec des documents ultra-secrets. Snake, un dangereux criminel, est chargé, en échange de sa...

Casting : acteurs principauxNew York 1997
Casting complet du film New York 1997
Match des critiques
les meilleurs avis
New York 1997
VS
Avatar Ze Big Nowhere
8
Mon New York

New York ! Capitale du crime. Haut-lieu de la came et paradis de la péripatétipute en tout genres. Des buildings claustrophiques qui jouent à cache-cache avec le soleil et qui gagnent toujours. Des rues et des avenues tracées à la règle, une géométrie basique à base de carrés et d'angles droits, une putain de matrice de l'infini, et juste à côté, des ruelles dégoulinantes, des portes noires donnant sur des coupes-gorges sordides, des cinémas pornos gluants ou chez Satan himself. Des...

81 15
Critique de New York 1997 par -Marc-

Parmi d'innombrables nanards, John Carpenter a réalisé quelques perles. New York 1997 n'en fait pas partie. Sur une idée pas très originale_ l'avenir de l'humanité dépend d'un homme_ on aurait pu construire une histoire intéressante. Malheureusement, John Carpenter nous sert un gigantesque tape à l'oeil fait de décors kitch de costumes ridicules et de trognes patibulaires, vide de péripéties (à part le combat qui vient comme un cheveux sur la soupe et la traversée du pont). Heureusement... Lire l'avis à propos de New York 1997

12 7
Critiques : avis d'internautes (138)
New York 1997
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Pas mon préféré parmi les premiers films de Carpenter...

Film d'aventure dans une "jolie" atmosphère de fin du monde, "New York 1997" consacra en 1981 John Carpenter comme un réalisateur "bankable" tout en lui permettant de poursuivre ses obsessions pour des héros décalés, inspirés des grands westerns d'antan. Comme tous les personnages sont des crapules, nulle psychologie hollywoodienne n'est ici à craindre, et nous avons... Lire la critique de New York 1997

3 4
Avatar Eric Pokespagne
6
Eric Pokespagne ·
Découverte
Sauvetage présidentiel dans une immense prison urbaine.

Suite à ses différents succès avec des productions étonnantes et marquantes comme Halloween, la nuit des masques ou Fog, John Carpenter se démarque encore une fois de ses semblables avec son sens artistique inné, son montage sec et ses sujets forts en nous concoctant ce New York 1997, une référence exemplaire de la... Lire l'avis à propos de New York 1997

29 9
Avatar LeTigre
10
LeTigre ·
The name is Splissken.

A chaque fois c'est pareil, je plonge. (La musique, et je sais que toi, qui sais, tu chantonnes déjà.) Comme un môme, Carpenter me prend par le peu de cheveux qui me restent sur la nuque et m'entraîne dans les bas-fonds de Manhattan, dans le futur, enfin maintenant dans le passé, enfin on va plutôt dire dans un passé parallèle. (J'adore les westerns, j'adore Snake Plissken, petit, je voulais... Lire l'avis à propos de New York 1997

118 11
Avatar DjeeVanCleef
10
DjeeVanCleef ·
You're going to kill me, Snake ?

Ce qui m'a frappé lors du visionnage de ce film, c'est la justesse avec laquelle Carpenter a réussi à créer son ambiance. New York est ici plus sale que jamais, glauque à souhait, pullulante de vermines, puante et suintante. C'est ici que l'expression "à feu et à sang" prend tout son sens. Et oui, Manhattan est devenue une gigantesque prison laissée à la merci d'une armée de criminels. Et pour... Lire la critique de New York 1997

25
Avatar GagReathle
7
GagReathle ·
Un autre futur qui n'aura pas eu lieu

En 1988, la criminalité aux Etats-Unis est telle que le gouvernement décide d'adopter les grands moyens en transformant l'île de Manhattan en gigantesque prison où les détenus livrés à eux-même doivent s'adapter et survivre à la société qu'ils ont eux-même créée. En 1997, Air Force One s'écrase en plein coeur de l'île ne laissant qu'un survivant, le président. Ce dernier est tenu captif par... Lire la critique de New York 1997

20 6
Avatar Vincent Rigaud
9
Vincent Rigaud ·
Toutes les critiques du film New York 1997 (138)
SéancesNew York 1997
Projeté dans 2 cinémas cette semaine
ou
Toutes les séances pour New York 1997
Bande-annonce New York 1997
Vous pourriez également aimer...