La nuit nous appartient

Avis sur Night Run

Avatar Behind_the_Mask
Critique publiée par le

Depuis le succès surprise de Taken, Liam Neeson reproduit plus ou moins la même performance, celle du vieux cabossé en rupture familiale qui est obligé de botter des culs. Avec plus ou moins de réussite. Sa collaboration avec le réalisateur espagnol Jaume Collet-Serrat est, pour moi, à ajouter dans la colonne "plus". Sans Identité, en 2011, puis Non Stop, en 2014, étaient, quoique sans surprises, distrayants, vitaminés et sans aucun temps mort.

Night Run est dans la lignée de ces deux oeuvres. Bénéficiant d'une intrigue resserrée sur une seule nuit, le film voit Liam Neeson réendosser le rôle qui a fait prendre un nouveau virage à sa carrière. Cette fois-ci pour sauver un fils qui le déteste, des griffes d'un Ed Harris amer interprétant un parrain mafieux hors du temps.

La réalisation de Jaume Collet-Serrat est agréable à l'oeil. Le film propose des séquences d'action efficaces, lisibles et variées : course poursuite, affrontements à main nues et gunfights assurent un spectacle très attractif où Liam Neeson semble revivre, surtout après un peu convaincant Taken 3 qui le faisait passer pour un pensionnaire de maison de retraite arthritique. Traqué sans relâche par les hommes de main de son employeur, il devra aussi faire face aux forces de police corrompues qui veulent à tout prix faire porter le chapeau à son fils et le rendre responsable d'un deal qui a mal tourné.

Mais Night Run se permet, entre deux détonations et trois coups de poing, de creuser le personnage de Liam Neeson ainsi que les relations avec son fils. Dépeint comme un homme de confiance autrefois craint, aujourd'hui alcoolique et pathétique, véritable fantôme de sa propre existence, l'intrigue menée par Jaume Collet-Serrat lui donnera la possibilité de renouer avec l'enfant qu'il a abandonné et de remplir, enfin, son rôle de père. Ces failles sondées font naître un certain attachement dans le coeur du spectateur, ainsi que le passé décrit par le biais de la confrontation entre Neeson et Harris, précipités par la tragédie dans un "oeil pour oeil, dent pour dent" inévitable.

Divertissement pur et dur, doté d'un scénario efficace et marqué par le classicisme, Night Run s'avère être un film sympathique et accrocheur, idéal pour passer un bon moment.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1094 fois
10 apprécient

Behind_the_Mask a ajouté ce film à 2 listes Night Run

Autres actions de Behind_the_Mask Night Run