👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

No Country for Old Men est un thriller réussi puisqu'il est avant tout maitrisé de bout en bout.
Dés le début, on est plongé dans l'ambiance stressante, notamment grâce à la magnifique photographie qui règne, digne de celle des far west... remixé en Thriller.

Tout au long du film, le silence ambiant nous oppresse, et aussi étrange que cela puisse paraître : le silence rythme le film.
Je voue un profond respect pour les films qui arrivent a nous rendre anxieux sans musique de fond. Car en effet, en général, la musique aide beaucoup a faire passer cette sensation de stress et de suspens. Du coup, ca devriendrai presque facile de faire stresser son public! Ici, il n'y en a pas besoin, puisque le film en lui même est tout simplement réussi.

De plus, Javier Bardem nous fait ici une prestation spectaculaire. Il joue un personnage impénétrable, dépourvu de sentiments, de pitié et de respect. Rôle qui n'est pas facile à interpréter, donc! (Mention spéciale pour son maquillage également, que j'ai trouvé vraiment réussi. Voyez rien que le début de la bande annonce pour en avoir un aperçu).
En revanche, j'ai été légèrement déçu par la prestation de Tommy Lee Jones. Il en fait trop, tout simplement, et j'aime pas ça. (déja que son personnage n'est pas axé sur la modestie, alors si en plus il en rajoute...)

Pour ce qui est du scenario, je suis très mitigée. Comme je l'ai déjà dit, le film est stressant, oui, mais... Le film est en bon chemin : il a un fil conducteur très cohérent et l'idée est bien exploitée. De plus, j'ai trouvé vraiment sympa le rebondissement situé aux 3/4 du film (SPOILER: Quand celui que nous pensions le héro se fait tué. Et en plus, de manière totalement ridicule, alors que le personnage était l'image même de l'intelligence et du courage jusqu'a maintenant. C'était donc un contraste très intéressant; Ca fait du bien quelques films où ce n'est finalement pas le "gentil" qui gagne :)/SPOILER) Mais, je ne sais pas pourquoi, je suis trés mitigée en ce qui concerne la fin. Explication : Pas de chute, ou, pas vraiment, ce qui fait qu'on s'exclame "C'est fini?". Mais tout compte fait, si on suit la logique du film, la fin est totalement cohérente, puisqu'elle n'est que le reflet du reste du film.
Je pense qu'il y a plusieurs façon d'interprêter la fin, donc.

Film à voir, je conseille !
Tenesie
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Interprétations à couper le souffle

il y a 11 ans

14 j'aime

3 commentaires

No Country for Old Men
Strangelove
10

Le rouge et le (très) noir

Que se passerait-il si les frères Coen se prenaient à mélanger la violence crue d'un Fargo avec la noirceur d'un Blood Simple ? Je ne sais pas pour vous, mais j'appellerait ça un chef d'oeuvre. Et...

Lire la critique

il y a 6 ans

108 j'aime

1

No Country for Old Men
DjeeVanCleef
9

Pile ou face

Texas, début des années 80. Alors qu'il chasse à l'ouest de l'état, sur ce territoire encore sauvage, coincé entre les Etats-unis et le Mexique, Llewelyn tombe sur un carnage, une hécatombe : un deal...

Lire la critique

il y a 8 ans

106 j'aime

9

No Country for Old Men
ErrolGardner
10

Non, ce monde n'est pas fait pour un vieux shériff désabusé.

Le film divise. Il y a ceux qui sont dithyrambiques, et il y a ceux qui crient à la tromperie, au simulacre de chef-d’œuvre. Je fais partie intégrante des premiers, et je le hurle sur tous les...

Lire la critique

il y a 9 ans

96 j'aime

5

No Country for Old Men
Tenesie
8

Un film spectaculairement maitrisé...

No Country for Old Men est un thriller réussi puisqu'il est avant tout maitrisé de bout en bout. Dés le début, on est plongé dans l'ambiance stressante, notamment grâce à la magnifique photographie...

Lire la critique

il y a 11 ans

14 j'aime

3

(500) jours ensemble
Tenesie
9

"Je nous aime"

Ce film est cruel. Ce film est beau. Ce film est affreux. Ce film est fantastique. Ou comment représenter le sentiment que j'ai éprouvé pour ce film (trés antithétique, hein?) en imitant le montage...

Lire la critique

il y a 11 ans

12 j'aime

7