Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Les garçons de la bande

Avis sur Nous irons tous au paradis

Avatar Val_Cancun
Critique publiée par le

La comédie est sans doute le genre qui vieillit le plus avec les années : c'est d'autant plus remarquable lorsqu'un film à visée humoristique parvient à maintenir en grande partie son impact original. Il se trouve que "Nous irons tous au paradis" conserve en l'occurrence une fort belle tenue, quarante ans après sa sortie.

D'autre part, il est rare qu'une suite (qui par définition succède à un succès au box-office) réussisse à égaler, voire surpasser son prédécesseur. Encore un écueil que le film d'Yves Robert parvient justement à éviter...

D'ailleurs, je trouve que le premier opus ("Un éléphant, ça trompe énormément") accuse davantage le poids des ans, sans doute parce que l'aspect choral y est moins marqué, avec un récit centré sur le personnage de Jean Rochefort, et peut-être aussi parce qu'Anny Duperey en sex-symbol, ça m'avait heurté dès le départ, m'empêchant de partager pleinement les questionnements existentiels du héros...

Dans ce deuxième volet, le comique de situation est à son comble (avec facilement 4-5 séquences cultes, à l'image de Jean-Pierre Castaldi démolissant méthodiquement la bagnole de Rochefort), de plus les personnages désormais connus du public sont un peu mieux caractérisés, ce qui favorise l'émergence d'une touche d'amertume à la manière de la comédie italienne, illustrée notamment par le décès de Mouchy, et la réaction glaçante d'un Simon prostré.

Auteur de ce diptyque mémorable, Yves Robert signe donc une suite meilleure que le film originel de mon point de vue, ces deux long-métrages se rejoignant au final dans leur capacité à évoquer et illustrer une époque inconnue mais souvent fantasmée par la plupart des cinéphiles trop jeunes pour l'avoir vécue.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 215 fois
8 apprécient

Val_Cancun a ajouté ce film à 9 listes Nous irons tous au paradis

Autres actions de Val_Cancun Nous irons tous au paradis