Bande-annonce
Affiche Nowhere

Nowhere

(1997)
12345678910
Quand ?
7.1
  1. 17
  2. 30
  3. 43
  4. 94
  5. 184
  6. 455
  7. 858
  8. 724
  9. 310
  10. 141
  • 2.9K
  • 299
  • 2.2K

L'histoire d'un voyage en apnée dans la journée banale d'un adolescent de Los Angeles âgé de dix-huit ans, Dark Smith, hanté par la fin du monde et la quête de l'amour pur.

Casting : acteurs principauxNowhere

Casting complet du film Nowhere
Match des critiques
les meilleurs avis
Nowhere
VS
L'insoutenable lucidité de l'être

Dark, le personnage principal, évolue au sein d'un univers entre fantasmes, jouissance et solitude. Ses potes sont et/ou drogué, dealer, égocentrique, boulimique, anorexique, sadomaso, gay, pervers... Ajoute à ça un violeur, un prêcheur et des extraterrestres. Pourtant, au final, Dark se révélera le plus maudit de tous car il possède ce qu'il y a de pire pour un jeune évoluant dans un tel univers : la lucidité, cette arme tranchante qui n'épargne personne. Araki est le roi pour nous parler...

17 3
Avatar Hakim Maadadi
4
Hakim Maadadi
Critique de Nowhere par Hakim Maadadi

J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ce film qui relate la jeunesse et les relations sexuelles sans limites. Le réalisateur Gregg Araki semble vouer une admiration pour ce thème (voir Kaboom au dessus). Mais celui ci est quasiment raté malgré un casting impressionnant composé de jeunes stars des années 90 (Ryan Philippe, Christina Applegate, Kathleen Robertson, Mena Suvari etc...). La mise en scène est brouillonne: trop de personnes impliquées dès le départ sans introduction. Ce qui cause le... Lire l'avis à propos de Nowhere

4
Critiques : avis d'internautes (48)
Nowhere
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le nihilisme et l'impossible empathie

J'ai beaucoup vu ce film. J'en ai beaucoup parlé aussi. Je me souviens de... L'avoir appelé maintes et maintes fois « mon film préféré ». Cela signifierait que ce film peut définir mes attentes, mes doutes, mes questionnements, ma vision du monde... J'y reviendrai... Je me souviens aussi que j'ai fait un travail de recherche sur l'interprétation (le sens/l'analyse) des films à cause... Lire la critique de Nowhere

41 4
Avatar Jonathan_Suissa
10
Jonathan_Suissa ·
Ado-calypse

Sorte de plongée psychédélique dans la journée d'une bande d'ados, Nowhere c'est un peu un condensé de tout ce qu'on a dans la tête à cet âge là : un gros bordel mélant rêves et désillusions, amour et solitude, libido explosive, pulsions autodestructrices, peur du lendemain... Sur la forme le film est très marqué 90's - aspect amplifié par les excès d'Araki sur les costumes, les décors et les... Lire la critique de Nowhere

23
Avatar Citizen-Ced
7
Citizen-Ced ·
Critique de Nowhere par Athanasia

J'adore les films dans la jeunesse américaine des années 90 (plus particulièrement l'univers d'araki) une aire ou tout avais du goûts ou l'on pouvait dissocié les filles elles étaient magnifique elles avais de la personnalité, un langage différent a chacun ,une vraie personnalité, des choses évidentes mais qu'on ne trouve de moins en moins a notre époque . La musique qui déchire, pareil pour... Lire l'avis à propos de Nowhere

4
Avatar Athanasia
10
Athanasia ·
Découverte
Araki rit

J'avais vu les films récents de Gregg Araki ("White bird in a blizzard", "Mysterious skin", "Kaboom") mais je ne connaissais pas son début de carrière. "Nowhere" présente peu de traits communs avec les deux premiers cités (que j'ai adorés), mais un fort cousinage avec "Kaboom", avec lequel il partage l'aspect teen movie trash et déjanté, mâtiné de science-fiction, un rapport... Lire la critique de Nowhere

7 1
Avatar Val_Cancun
5
Val_Cancun ·
Generation X

A Los Angeles, plane un air lancinant qui chuchote ses chansons mais voit siffler un refrain malheureusement aussi inquiétant. Sous ce soleil doré, la jeunesse est grivoise, droguée et enjouée mais va être petit à petit décimée. Avec son léger visage iconique, et ses peintures fluorescentes qui surplombent les longues routes de la cité des anges, Gregg Araki achève sa trilogie de l'apocalypse... Lire l'avis à propos de Nowhere

20 1
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·
Toutes les critiques du film Nowhere (48)
Bande-annonce
Nowhere