Bande-annonce
Affiche Nowhere

Nowhere

(1997)
12345678910
Quand ?
7.1
  1. 14
  2. 24
  3. 36
  4. 84
  5. 155
  6. 392
  7. 776
  8. 651
  9. 279
  10. 122
  • 2.5K
  • 269
  • 2K

L'histoire d'un voyage en apnée dans la journée banale d'un adolescent de Los Angeles âgé de dix-huit ans, Dark Smith, hanté par la fin du monde et la quête de l'amour pur.

Casting : acteurs principauxNowhere

Casting complet du film Nowhere
Match des critiques
les meilleurs avis
Nowhere
VS
Du shoegaze, un alien et une transformation en cafard géant (si, si !)

"Nowhere" fait partie des films pour lesquels il est très difficile d'expliquer sa fascination. Il s'agit d'un film ou l'avis ne peut être que très subjectif tellement il s'agit d'une réalisation atypique. Conclusion de la "Teenage Apocalypse Trilogy" de Gregg Araki (également constituée de "Totally fucked up" réalisé en 1993 et "The Doom Generation" en 1995), "Nowhere" peut également être vu comme une adaptation officieuse de "Moins que zéro", premier roman de Bret Easton Ellis écrit dans...

18
Avatar Hakim Maadadi
4
Hakim Maadadi
Critique de Nowhere par Hakim Maadadi

J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ce film qui relate la jeunesse et les relations sexuelles sans limites. Le réalisateur Gregg Araki semble vouer une admiration pour ce thème (voir Kaboom au dessus). Mais celui ci est quasiment raté malgré un casting impressionnant composé de jeunes stars des années 90 (Ryan Philippe, Christina Applegate, Kathleen Robertson, Mena Suvari etc...). La mise en scène est brouillonne: trop de personnes impliquées dès le départ sans introduction. Ce qui cause le... Lire la critique de Nowhere

2
Critiques : avis d'internautes (44)
Nowhere
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le nihilisme et l'impossible empathie

J'ai beaucoup vu ce film. J'en ai beaucoup parlé aussi. Je me souviens de... L'avoir appelé maintes et maintes fois « mon film préféré ». Cela signifierait que ce film peut définir mes attentes, mes doutes, mes questionnements, ma vision du monde... J'y reviendrai... Je me souviens aussi que j'ai fait un travail de recherche sur l'interprétation (le sens/l'analyse) des films à cause... Lire l'avis à propos de Nowhere

36 4
Avatar Jonathan_Suissa
10
Jonathan_Suissa ·
Ado-calypse

Sorte de plongée psychédélique dans la journée d'une bande d'ados, Nowhere c'est un peu un condensé de tout ce qu'on a dans la tête à cet âge là : un gros bordel mélant rêves et désillusions, amour et solitude, libido explosive, pulsions autodestructrices, peur du lendemain... Sur la forme le film est très marqué 90's - aspect amplifié par les excès d'Araki sur les costumes, les décors et les... Lire la critique de Nowhere

21
Avatar Citizen-Ced
7
Citizen-Ced ·
L'insoutenable lucidité de l'être

Dark, le personnage principal, évolue au sein d'un univers entre fantasmes, jouissance et solitude. Ses potes sont et/ou drogué, dealer, égocentrique, boulimique, anorexique, sadomaso, gay, pervers... Ajoute à ça un violeur, un prêcheur et des extraterrestres. Pourtant, au final, Dark se révélera le plus maudit de tous car il possède ce qu'il y a de pire pour un jeune évoluant dans un tel... Lire l'avis à propos de Nowhere

15 3
Avatar Templar
7
Templar ·
Critique de Nowhere par Athanasia

J'adore les films dans la jeunesse américaine des années 90 (plus particulièrement l'univers d'araki) une aire ou tout avais du goûts ou l'on pouvait dissocié les filles elles étaient magnifique elles avais de la personnalité, un langage différent a chacun ,une vraie personnalité, des choses évidentes mais qu'on ne trouve de moins en moins a notre époque . La musique qui déchire, pareil pour... Lire la critique de Nowhere

4
Avatar Athanasia
10
Athanasia ·
Découverte
Nowhere Boy.

Lorsqu'on regarde un film de Gregg Araki, il faut déjà commencer par s'imaginer que la moitié des humains sont gays, ça enlève quelques surprises. Faut aussi s'attendre à quelque chose d'assez tape-à-l'oeil, avec des couleurs criardes au possible. Mais aussi de la violence, de la vulgarité et de la bonne musique. Une fois que l'on accepte tout ça, difficile de ne pas être emballé. Ici, le... Lire la critique de Nowhere

18 2
Avatar Le_Prophète
9
Le_Prophète ·
Toutes les critiques du film Nowhere (44)
Bande-annonce
Nowhere
Vous pourriez également aimer...