Affiche On l'appelle Jeeg Robot

Critiques de On l'appelle Jeeg Robot

Film de (2017)

Porno et danette : la sobriété heureuse

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais il existe un super-héros qui mange des danette tout en fumant et en regardant du porno. Ce super-héros s’appelle Enzo Ceccotti et il habite à Tor Bella Monaca dans la banlieue romaine. La vie d’Enzo est ponctuée de petits larcins qui lui permettent de s’acheter ses packs de danette et DVD porno. Tout bascule le jour où, poursuivi par la police, il... Lire la critique de On l'appelle Jeeg Robot

24
Avatar Vincent_Ruozzi
7
Vincent_Ruozzi ·

Jeeg in my pants

Banlieue Romaine, de nos jours, Enzo traine sur son sofa. L'appartement est merdique, le papier peint élimé, les meubles tiennent à peine debout. Lui, on le retrouve affalé comme une baleine échouée, à mater du porno en slibard, démontant des stocks entiers de Danette goût vanille, la clope au bec et le soldat frustré prêt à dégorger. Putain de vie, putain de loque qu'Enzo. Un traînard de... Lire l'avis à propos de On l'appelle Jeeg Robot

8 4
Avatar Fosca
8
Fosca ·

Enzo Ceccotti VS Hiroshi Shiba

Imaginez une entrée de salle de cinéma à un festival du film italien. En face de l'entrée principale, les affiches des films projetés : les comédies légères habituelles, les drames familiaux en Calabre/Sicile/Pouilles (rayez les mentions inutiles) et les films de mafiosi en Calabre/Sicile/Campanie (rayez les mentions inutiles). Au milieu de cet éventail d'affiches, celle de Lo... Lire la critique de On l'appelle Jeeg Robot

7
Avatar Ol Pao
7
Ol Pao ·

Critique de On l'appelle Jeeg Robot par Chocodzilla

Les films de surper-héros on connaît. On connaît même bien puisque les sorties régulières en viendraient presque à nous fatiguer du genre. Bons ? Mauvais ? Tout le monde se tire la bourre. Les « élitistes » qui sont incapables d’admettre qu’une superproduction puisse avoir des qualités voir même être simplement une réussite. Les fans, pires de tous, qui se foutent sur la gueule pour... Lire la critique de On l'appelle Jeeg Robot

7
Avatar Chocodzilla
9
Chocodzilla ·

Yoplait Pornhero

Que penser de Jeeg Robot, petit intrus qui tente d’investir la cour bien fréquentée du film de super héros en proposant une variation moins glamour du sujet ? Et bien, il n’est pas évident de se faire une idée précise. D’un côté, son contexte social est à des années lumières d’une production Marvel puisque ancré dans un quotidien miséreux sans strass ni paillette : la princesse à... Lire la critique de On l'appelle Jeeg Robot

5
Avatar oso
6
oso ·

Pendant ce temps, Captain America 3 se tape 1 milliard $ de recettes...

Pour moi, le cinéma italien est mort depuis le milieu des années 80, clôturant le chapitre d'une très belle époque de liberté artistique. Un phénomène semblable à celui de la France va arriver au même moment: Une disparition progressive du cinéma de genre ou transgressif pour laisser place à une quasi omniprésence de comédies formatées et de films d'auteur pour festivals (oui, je caricature... Lire la critique de On l'appelle Jeeg Robot

18 10
Avatar Wobot
9
Wobot ·

Le film aux super-pouvoirs

"On l'appelle Jeeg Robot". Le film cumule les super-pouvoirs : Il peut plaire à tout le monde : jeunes ados épris de manga, anciens ados épris de manga (puisque Jeeg Robot sort tout droit d'un dessin animé japonais des années 70), adultes adeptes de films d'auteur, sans-âge friands de films d'action... Il combine au moins sept genres cinématographiques :... Lire l'avis à propos de On l'appelle Jeeg Robot

3
Avatar Anne Schneider
8
Anne Schneider ·

Critique de On l'appelle Jeeg Robot par USEFOOL

Cinexperience #62 Nouvelle séance à l'aveugle, merci Senscritique, et super découverte que ce On l'appelle Jeeg Robot. Un film de super héros dans la banlieue pauvre de Rome, avec ses delinquants déjantés fan de variété kitsh et d'animé japonais des années 80. Ca fait réver, et c'est le pari réussi de ce film, une oeuvre imaginaire fantastique, et pourtant réalisée avec beaucoup de réalisme... Lire la critique de On l'appelle Jeeg Robot

2
Avatar USEFOOL
7
USEFOOL ·

Kick Ass

Gabriele Mainetti avait déjà fait sensation avec son précédent court métrage, Tiger Boy, qui avait eu le privilège d’être nommé aux oscars. Pour son premier long métrage, il a l’audace de vouloir poser sa marque dans le genre très populaire du super-héros, là où la concurrence est très rude, du moins sur le plan purement commercial. Au niveau artistique, Jeeg Robot a toute la place qu’il faut... Lire l'avis à propos de On l'appelle Jeeg Robot

4
Avatar Flaw 70
8
Flaw 70 ·

Jegg robot

N'étant pas connaisseuse de ce genre de film, je donne un avis en tant que novice. C'est un film qui mérite un bon 8,5 car il est visuellement très intéressant notamment l'environnement autour du super-mechant. Le développement de ce personnage mi-selfie mi-gay mi-cabaret est détonnant et finement travaillé. Excentrique et drôle, celui-ci donne au film un ton comique et trash. Le personnage... Lire l'avis à propos de On l'appelle Jeeg Robot

1
Avatar Auriane E.B.
8
Auriane E.B. ·