Bande-annonce
Affiche On murmure dans la ville

On murmure dans la ville

(1951)

People Will Talk

12345678910
Quand ?
7.7
  1. 0
  2. 3
  3. 3
  4. 7
  5. 36
  6. 81
  7. 249
  8. 277
  9. 107
  10. 38
  • 801
  • 94
  • 947

Un médecin, chef d'orchestre amateur, est en butte aux calomnies de ses confrères jaloux.

Casting : acteurs principauxOn murmure dans la ville
Casting complet du film On murmure dans la ville
Match des critiques
les meilleurs avis
On murmure dans la ville
VS
Film dissident de facture (presque) consensuelle

Ce film est un véritable OVNI. A première vue, on peut le voir comme un film hollywoodien assez banal, très représentatif de ce qui se faisait en matière de comédie à stars dans les années 1950 : un personnage central ultra-charismatique incarné par Cary Grant, qui symbolise la vertu et la bonté, une femme qui en tombe amoureuse, fragile, instable et un tantinet hystérique, comme souvent l'on représentait les femmes à cette époque (cf les films de Hitchcock, avec Marnie comme point central)...

25 3
Un mélange de bonnes et de moins bonnes choses

On a l'impression d'avoir affaire à un brouillon aussi bien au niveau du scénario que de la réalisation. Il a donc un mélange de bonnes et de moins bonnes choses. Si on peut pardonner l'incompréhensible scène d'entrée (en se disant qu'on comprendra après), il faut bien avouer que le personnage d'Ewell (d'ailleurs très mal joué par Hume Cronyn) aurait gagné à être creusé, du coup la scène de la commission d'enquête perd de sa puissance et de sa crédibilité. Le personnage du contrebassiste... Lire la critique de On murmure dans la ville

3
Critiques : avis d'internautes (23)
On murmure dans la ville
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Murmure de déception

Une grosse déception. Ce film s'avère être l'un des plus faibles de Joseph L. Mankiewicz. Le sujet, pourtant porteur, n'arrive pas à prendre le dessus sur une intrigue amoureuse finalement peu émouvante. Le cinéaste semble quant a lui assez peu inspiré par son sujet. Il y avait vraiment mieux à faire, surtout que le suspense n'est jamais vraiment présent. Reste un film agréable à regarder et... Lire l'avis à propos de On murmure dans la ville

2
Avatar Caine78
5
Caine78 ·
Découverte
"I consider faith properly injected into a patient as effective in maintaining life as adrenaline"

Incontestablement, "People Will Talk" fait partie de ces films pour lesquels j'éprouve une affection tout irrationnelle. Sa capacité à me plonger dans un profond état d'allégresse n'y est sans doute pas étrangère. Car sous ses airs de banale-petite-comédie-sans-prétention, se cache un véritable bijou de fantaisie et de légèreté, une redoutable machine à induire la bonne humeur, un vibrant hymne... Lire la critique de On murmure dans la ville

41 10
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·
Cary, un ami qui vous ment du bien.

Paroles, screwball, parabole. On dit souvent que Mankiewicz est le plus européens des réalisateurs hollywoodiens, et le mot qui revient le plus à son propos est celui d’auteur. On murmure dans la ville en est l’éclatant témoignage. Combinant avec une rare finesse la comédie, le screwball, la satire sociale et le mélo humaniste, il parvient à évoquer les émotions humaines les plus... Lire l'avis à propos de On murmure dans la ville

44 1
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·
Ris, ô Currie.

Où l'on suivra les aventures d'un docteur aux méthodes originales (il cherche plus à soigner le patient que la maladie proprement dite, quitte à user de techniques aussi saugrenues que la psychologie (!)), aux prises avec un confrère jaloux désireux de le faire tomber en dévoilant son passé (forcément) trouble et une jeune fille enceinte (mais non mariée, quelle horreur) amoureuse et fragile... Lire la critique de On murmure dans la ville

34 11
Avatar Kalian
9
Kalian ·
Docteur Maboul

Un film étrange et complexe. Des moments vraiment réussis, de bons acteurs, des scènes visuellement loufoques, un chapeau en faisan, un chien nommé Beelzebub, de la crème et du lait, des atomes, des trains électriques, mais des espèces de flottements, des rigidités; c'est comme s'il y avait deux films en un qui tirent chacun de leur côté. Le Docteur Praetorius cumule un poste de professeur à... Lire la critique de On murmure dans la ville

35 8
Avatar Gizmo
8
Gizmo ·
Toutes les critiques du film On murmure dans la ville (23)
Bande-annonce On murmure dans la ville