Bande-annonce
Affiche Only God Forgives

Only God Forgives

(2013)
12345678910
Quand ?
6.0
  1. 475
  2. 860
  3. 1399
  4. 2331
  5. 3410
  6. 4817
  7. 5058
  8. 3313
  9. 1331
  10. 436
  • 23K
  • 1.2K
  • 8.8K

À Bangkok, Julian, qui a fui la justice américaine, dirige un club de boxe thaï servant de couverture à son trafic de drogue.

Casting : acteurs principauxOnly God Forgives

Casting complet du film Only God Forgives
Match des critiques
les meilleurs avis
Only God Forgives
VS
Avatar Clairette02
8
Au nom de la mère, du vice et de l'aguerri.

Ce film laisse sur une impression étrange, mêlée de déception et d’incompréhension. Une fin qui arrive trop brusquement, des personnages extrêmement énigmatiques, une ambiance malsaine et hallucinée. Et pourtant, c’est un film qui interroge, ne laisse pas indifférent et qui est, contrairement à ce que beaucoup affirment, profond et intelligent. Depuis que je l'ai vu, je n'arrête pas d'y penser. Et ça, c'est très bon signe. Ces longs couloirs obscurs et rouges. Cette Thaïlande mystique et...

167 58
Billy et l'aut'

Billy et Julian sont deux frères américains qui trafiquent de la drogue en Thaïlande. Julian tient une salle de boxe et Billy fréquentent volontiers les prostituées, surtout mineures. Jusqu'à ce qu'il en tue une. Un policier du cru, aux méthodes pour le moins expéditives, pousse le père de la victime à tuer Billy. la mère arrive des USA pour organiser la vengeance. C'est le deuxième film que je voie de Nicolas Winding Refn après Bronson, qui m'avait laissé une bonne impression par sa mise en... Lire la critique de Only God Forgives

51 13
Critiques : avis d'internautes (630)
Only God Forgives
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le langage du silence

Le cinéma est un art Visuel et Auditif. Notre cher réalisateur Danois acquiesce et nous livre une oeuvre à la facture audio-visuelle irréprochable. "Only God Forgives" rejoint "Samsara" et "The Master" sur le podium des claques esthètiques de 2013 ! Je me souviens avoir lu ou entendu que Stanley Kubrick révait de s'affranchir des dialogues dans ses films. Le cinéma étant un art de l'image et du... Lire l'avis à propos de Only God Forgives

123 10
Avatar Anyo
8
Anyo ·
... Et l'enfer le suivait.

Pour avoir une idée de mon expression dépitée à la sortie de ma séance de "Only god forgives", je vous invite à vous poster devant un miroir et de vous observez en train de diviser 1356, 876543 par 546. Effet assuré. Pas que le nouveau film de Nicolas Winding Refn soit mauvais, loin de là. Mais disons que l'aspect très particulier de ses oeuvres précédentes n'est rien comparé à son dernier essai.... Lire la critique de Only God Forgives

115 13
Avatar Gand-Alf
6
Gand-Alf ·
Le dieu du sabre est un dieu de la guerre

Au cinéma, tout est dans le ressenti. Tant pour le spectateur que pour le réalisateur. Après le succès retentissant de Drive, Nicolas Winding Refn, alors épris d’une colère existentielle qu’il n’explique pas lui-même, quitte les routes sinueuses de Los Angeles pour nous embarquer dans l’enfer de Bangkok. De retour, avec son compère Ryan Gosling, le réalisateur s’entête et renoue avec ses... Lire la critique de Only God Forgives

84 14
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·
Un esthétisme bien travaillé au détriment de la clarté du film

Pour le moment je connais encore mal Nicolas Winding Refn. Je n'avais vu que Drive jusqu'à maintenant. Mais force est de constater que c'est un excellent réalisateur. Il a un sens de la mise en scène, des couleurs,... qui contribuent à un esthétisme vraiment très bien léché. En plus, il ne fait pas du beau juste pour la forme. Non c'est aussi pour appuyer son propos. D'ailleurs son sens du... Lire la critique de Only God Forgives

5 1
Avatar Grub
7
Grub ·
Découverte
Only God Forgives: une histoire de Sabres et de taille landaise.*

[SPOILER ALERT] Comme beaucoup, je l'ai longtemps attendu, et non sans impatience, ce Only God Forgives. L'une de mes plus grosses attentes d'année post-fin du monde, c'est dire. Refn m'avait scotché avec son Drive, mais aussi, dans une moindre mesure, avec Bronson, et son Tom Hardy survolté. Ou encore Valhalla Rising, sorte de trip hypnotique et contemplatif sublimé par Mads Mikkelsen. Et bien... Lire la critique de Only God Forgives

65 20
Avatar Gothic
6
Gothic ·
Toutes les critiques du film Only God Forgives (630)
Bande-annonce
Only God Forgives
Vous pourriez également aimer...