Affiche Orpheline

Critiques de Orpheline

Film de (2017)

Strange Kind of Woman

Placé sous le signe de la sécheresse et de l’ellipse, tout en lumière charbonneuse et minérale, Michael Kohlhaas travaillait l’épure avec une singularité précieuse, même si la beauté plastique s’exerçait parfois au détriment d’une intrigue désincarnée. Peu aimable, le film culminait dans un plan final au lyrisme déchirant, sur la simplicité d’un visage de révolté acceptant son destin.... Lire l'avis à propos de Orpheline

17 14
Avatar CableHogue
6
CableHogue ·

Fragments d’un parcours amoureux.

Difficile d’imaginer plus grand écart que celui entre ce film et le précédent d’Arnaud des Pallières, Michael Kohlhaas : à la fresque vengeresse, virile et historique lorgnant du côté du western des causses succède une chronique contemporaine, un portrait de femme... Lire la critique de Orpheline

17 2
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Orpheline, entre admiration et déception

Jeudi soir, j’assistais à l’avant-première Sens Critique du film Orpheline, en présence de son réalisateur Arnaud des Pallières et deux des actrices qui incarnent le rôle principal, Adèle Heanel et Solène Rigot. Avant de me rendre à la projection, j’imaginais une sorte de Moonlight à la française, avec la vie de cette femme découpée en 4 temps : enfant, adolescente, jeune femme puis... Lire la critique de Orpheline

11 2
Avatar LaurieFts
5
LaurieFts ·

Un drame quelconque à la construction originale mais inutilement alambiquée qui ne touche que par br

Ce qui fait sortir « Orpheline » du sérail plus que balisé du film d’auteur français, c’est finalement sa construction volontairement alambiquée et le fait d’avoir choisi quatre actrices pour incarner la même personne à quatre âges différents de sa vie. Mais aussi en décidant de lui donner un nouveau prénom à chaque fois. Un montage à l’envers décidément à la mode en ce moment après «... Lire la critique de Orpheline

4
Avatar Rémy Fiers
5
Rémy Fiers ·

Reflets dans des yeux d'hommes*

Avec son récit diffracté, Arnaud des Pallières nous bouleverse autant qu’il nous révolte à travers Orpheline, un récit de vie, celui d’une femme interprétée par les puissantes Adèle Haenel, Adèle Exarchopoulos et Solène Rigot. On peut bouillonner, être agacé(e), énervé(e) en voyant Orpheline qui donne l’impression que l’héroïne fragmentée interprétée par quatre... Lire l'avis à propos de Orpheline

7 7
Avatar eloch
7
eloch ·

Portrait elliptique de femmes à rebours.

Renée est directrice d'une école primaire. Elle est enceinte et vit avec son compagnon Darius. Tara, une femme qu'elle a connue dans le passé se rappelle à son bon souvenir. Et Renée (qui n'est pas vraiment Renée) de plonger dans le passé à 3 périodes charnières de son existence depuis l'enfance... Orpheline est un long métrage qui "photographie" une... Lire la critique de Orpheline

2
Avatar dagrey
5
dagrey ·

Les différents visages d'une même vie

Quatre visages. Quatre âges différents. Quatre actrices pour les incarner. Quatre prénoms, reflets d'une habitude, d'un choix, d'un masque, d'un nouveau départ... Vega Cuzytek en Kiki petite fille, Solène Rigot en Karine préadolescente, Adèle Exarchopoulos en Sandra toute jeune femme, Adèle Haenel en Renée jeune adulte. À chaque âge, un homme, voire plusieurs, mais un dominant, et pouvant... Lire l'avis à propos de Orpheline

8 2
Avatar Anne Schneider
9
Anne Schneider ·

« Untouchable souls living life on the edge »

Adèle Haenel, Adèle Exarchopoulos, Solène Rigot et Vega Cuzytek… Quatre actrices, quatre femmes, quatre corps et quatre auras pour une proposition de cinéma novatrice et intéressante, ambitionnant la finesse psychologique d’un portrait particulier. Arnaud des Pallières, tel un cosmologue humain découvrant une théorie nouvelle, qu’il est désireux d’appliquer à des systèmes universels faits de... Lire la critique de Orpheline

7 1
Avatar Hilàrio Matias Da Costa
5
Hilàrio Matias Da Costa ·

Quatre visages pour autant de métamorphoses

Changer l'actrice qui incarne l'héroïne principale pour parler d'autant de métamorphoses que les aléas d'une vie misérable ont provoquées était une bonne idée en soi (que l'on retrouve dans Nymphomaniac de Lars von Trier), mais le film traîne de nombreuses longueurs et on ne saisit pas toujours l'intérêt de tel récit au sein des autres. On peut aussi regretter la fin, on ne peut plus... Lire la critique de Orpheline

3
Avatar Rah-Yann
4
Rah-Yann ·

Critique de Orpheline par Chloé Quelennec

Entre Adèle Exarchopoulos, Adèle Haenel et Solène Rigot, Arnaud des Pallières a su s’entourer d’un casting de prestige pour conter l’éprouvant chemin parcouru par une orpheline. Si le film n’est pas centré sur la perte de ses parents, on est plutôt plongé au cœur de la thématique de la fuite du foyer familial. Confrontée à la mort de ses compagnons de jeu dans son enfance, battue dans son... Lire la critique de Orpheline

4 2
Avatar Chloé Quelennec
7
Chloé Quelennec ·