Bong Joon-ho au meilleur de sa forme

Avis sur Parasite

Avatar KumaCreep
Critique publiée par le

En sortant de la salle j'était subjugué.
Vous connaissez peut-être se sentiment et si ce n'est pas le cas je vous souhaite de le connaitre. Quand on sort d'un film qui nous a profondément marqué et qu'on a tellement du mal à sortir de ça séance qu'on déambule pendant quelques minutes, léthargique, en étant totalement hors de la réalité.
C'est bien ce que se Parasite m'a fait et je ne m'y attendais pas.

Bien sur connais bien Bong Joon-ho, j'aime beaucoup ces films également mais là il m'a vraiment touché plus qu'un autre.
On va suivre la vie misérable, un vieux couple de coréen avec ces enfants jeunes adultes, coincés dans leur quotidien de galère, allant de petites entourloupes, en petit job et allant même jusqu'à se réjouir quand la connexion wifi qu'il gratte à leur voisin est revenu. Malgré leur côté misérable, on s'attache assez vite et au-delà de leurs vie misérable on ne remarque que le fait qu'ils soient une famille soudé.
Puis un ami du jeune homme de la maison (Ki-woo) va lui proposer de le remplacer pour un petit boulot de prof d'anglais chez une famille pleine au as, qu'il arnaque depuis un certain temps... Après avoir réussit à convaincre la famille friqué qu'il sera un bon remplaçant, Ki-woo commence a avoir une idée de génie pour sortir ça famille de la misère.

Dès que l'histoire "démarre vraiment" et que l'on comprend le plan des personnages principaux, je me suis dit que l'on pouvait presque adapter une situation pareille au théâtre. On s'en amuse dès les premiers instants et on se demande se qu'ils vont bien pouvoir trouver pour mettre leurs plans à exécution.
2h de film que je n'ai pas vu passer. Je me suis attaché aux personnages principaux, puis ils m'ont tour à tour dégoûté et enfin ils m'ont beaucoup touché. Surtout le père de famille, qui semble assez en retrait au début de l'histoire. Sans connaitre grand chose de son passé, on se doute de se qu'il a vécu toute ça vie et de la tristesse profonde qu'il l'habite et qu'il le poussera à commettre un acte terrible à la fin de l'histoire.

Au début, comme je l'ai dit plus haut on est vraiment devant une pièce de théatre à deux plateaux... Puis le film devient film au fil du récit et on va presque remettre en question, certains dialogues amusant au début du film.
Par exemple, au début du film, le père de famille va dire à son fils qu'il est fier de lui, car la mère lui demande. On début, on se dit juste qu'il lui souhaite bonne chance, dans l'espoir de faire sortir la famille de sa misère. Mais j'en suis venu à me dire qu'il était en fait plus que sincère.

Le rapport père fils et père fille prend d'ailleurs une toute autre dimension, une fois le climax passé.
Ils ont beau être de vrais parasite de la société, il n'en reste pas moins des être humains tentant de survivre, au prêt de leur famille.
Bien sur, vous connaissez certainement le travail incroyable de la mise en scène de Bong Joon-ho. Ici, on est sur de la même qualité, des plans qui parlent d'eux mêmes et quelques effets de styles par-ci, par-là, mais sans jamais en abuser. Bref... C'est du grand art et ça vous guidera à merveille dans cette histoire qui passe de l'amusent au touchant.

Le parallèle qui est fait entre la famille de "héros" et les cafards va nous suivre tous au long du film. Ils finiront d'ailleurs par rencontrer un couple insoupçonné, dans la même position qu'eux, qui est un twist que je n'avais pas vu venir et qui a considérablement relancé le grand intérêt qui me maintenait scotché au film. Comme dans tous les films de Bong Joon-ho, on a toujours un parallèle à faire entre des personnages et un statut social, ou une émotion, c'est se qui fait le sel de ces histoires.

Par bien des aspects j'ai ressentit la même chose en ressortant du film Gone Girl il y déjà 5 ans. Mais je vous rassure la comparaison s'arrête ici, Parasite est un film qui m'a parlé et rien que pour ça je le recommanderai à un maximum de personne. [attention 3615 mylife] En ce moment je suis dans une grosse période de changement et j'ai beaucoup connu l'échec ces derniers mois, je me suis fortement reconnu dans le personnage du père et j'avoue que ce film m'a mis un sacré coup de fouet. Je le garderai donc en tête et si je sort la tête de l'eau et que j'arrête d'être le "parasite" que je pense être, je me souviendrai que ce film m'aura bien aidé moralement.

Bref... Si vous ne connaissais pas Bong Joon-ho, sachez qu'à l'heure actuelle il s'agit peut-être de son meilleur film, oui rien que ça. Donc passez outre le surjeu de certain acteur, vous ne le regretterai pas. (D'autant que beaucoup d'acteur sont très crédible et leur seul regard nous communiques tellement... Ah, et pour ceux qui l'ont déjà vu... N'y a-t-il pas un gros clin d'oeil du réalisateur concernant le surjeu dans le cinéma asiatique? )

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 120 fois
1 apprécie

KumaCreep a ajouté ce film à 1 liste Parasite

Autres actions de KumaCreep Parasite