Avis sur

Pension complète par shanghai

Avatar shanghai
Critique publiée par le

Je me pose souvent la question de la raison d'être de certains films et ce qui a conduit à la genèse de certains projets, car faire un film, c'est quand même beaucoup de boulot.

C'est le cas avec ce machin.

"La cuisine au beurre" n'était pas non plus un chef d’œuvre cinématographique, mais il avait pour lui l'époque. En outre, je garde envers ce film une tendresse particulière, car, présents lors du tournage à Martigues, ma mère avait réussi à me coller dans les bras de Bourvil et à faire une photo que j'ai toujours !
Ça ne nous rajeunit pas tout ça...

Revenons au présent. Pourquoi faire un remake et surtout aussi naze ? Ça sent le travail de commande, calibré pour le film du dimanche soir sur TF1. On sent le passage obligé pour remplir les obligations de diffusions de productions françaises.
On prend une histoire connue, on embauche un réalisateur qui a un nom (L'ennemi Intime, c'était quand même autre chose...) mais qui doit avoir des arriérés d'impôts à payer, on convoque un duo d'acteurs qui a œuvré dans un blockbuster, et on prend les sous réservés à la production audio-visuelle française et hop, le tour est joué. Pitoyable.

Je n'ai rien contre les comédies, même bien lourdes, mais qu'il y ait au moins un semblant de substance... d'humour... de facéties... Ici, rien de tout cela.
Que de l'humour lourdingue et faible à la fois, visible à des kilomètres. Un Gérard Lanvin qui fait du Gérard Lanvin. Un Franck Dubosc, qui fait.... du Franck Dubosc à en pleurer et des seconds rôles caricaturaux (Que dire du rôle d'Audrey Dana ? Rien. Ah bon).

Mais je vais tout de même signaler l'excellent générique de début dont les quelques minutes surpassent de beaucoup tout le reste du film.

On gagnera du temps de vie à éviter ce truc...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 365 fois
2 apprécient

Autres actions de shanghai Pension complète