Affiche Pépé le Moko

Critiques de Pépé le Moko

Film de (1937)

  • 1
  • 2

Glock de Casbah

Lorsque le cinéma français s’ose à l’exotisme de ses colonies, c’est l’occasion de petits miracles visuels comme ce film de Duvivier, aussi à l’aise pour évoquer l’urbanité parisienne (Panique) qu’algéroise. La ville et son quartier si pittoresque ouvrent le film, véritable documentaire qui tisse avec malice l’écheveau inextricable de la tragédie à venir : un entrelacs de ruelles tortueuses que... Lire la critique de Pépé le Moko

31
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Rock around the casbah

Pépé s’ouvre sur un plan d’Alger occupant tout l’écran, qu’on pourrait croire posé sur un table, couvrant en réalité tout un pan de mur, découvert puis oublié par un long travelling conduisant à quelques comparses, quelques policiers évoquant un criminel insaisissable et sa bande, dont les propos, bientôt en voix off, ramèneront à cette carte, puis à la Casbah, à ses ruelles... Lire la critique de Pépé le Moko

25 4
Avatar pphf
8
pphf ·

Chaleur de la Casbah

Tous les clichés de la France d’avant-guerre s’emmêlent et s’entassent dans Pépé le Moko, et, pour autant, par leur redondance même ne lassent, ni n’agacent. Outre l’exotisme de la Casbah d’Alger, son côté carte postale (délicieuse présentation du site par l’Inspecteur Slimane (Lucas Gridoux) aux policiers métropolitains), il y a le malfrat bourreau-des-cœurs (Gabin,... Lire la critique de Pépé le Moko

9
Avatar Impétueux
9
Impétueux ·

Pépé le moko (1936)

Le film se déroule dans la casbah d'Alger très bien reconstituée. C'est un labyrinthe dont on ne sort pas. C'est une zone que la police ne contrôle pas, les rares descentes qu'elle y effectue se terminent mal. La casbah est présentée comme un repère de bandits parisiens ... au milieu des autochtones plutôt passifs. Un point de vue colonialiste qui nous semble bizarre un demi siècle plus tard !... Lire l'avis à propos de Pépé le Moko

6 5
Avatar greenwich
7
greenwich ·

Critique de Pépé le Moko par JimAriz

Avec son décor exotique, un Jean Gabin voleur mais héroïque, Julien Duvivier nous offre un bon film précurseur du film noir à la française. Le décor exotiques étant celui de l'Algérie. Pas de méchants ici, les policiers recherchent celui qui porte le titre du film pépé le Moko. C'est lui le héros mais coupable à la fois car voleur de bijoux. Le plus grand mérite de ce film vient de la mise en... Lire l'avis à propos de Pépé le Moko

5 5
Avatar JimAriz
7
JimAriz ·

A moment of romance

Quand un très grand cinéaste français classique s’immisce dans l’univers du film-noir américain avec toujours ce sens inouï de la perfection de la mise en scène, cette utilisation merveilleuse de la lumière et des tons, et cette direction d’acteurs – v’là la distribution ! - des plus raffinée, cela donne une grande œuvre boursoufflée et intemporelle sur l’univers des bandits romantiques. Une... Lire l'avis à propos de Pépé le Moko

1 6
Avatar Philippe Quevillart
8
Philippe Quevillart ·

La Casbah de Pépé L

Pour les cinéphiles nostalgiques Pépé a tout d'une référence. Film novateur à l'époque, à l'origine du réalisme poétique, souvent copié et souvent égalé, il allie l'exotisme de l'Afrique et le mythe du voyou au grand cœur, la force de la fatalité et la poésie de l'échec, le milieu pittoresque des voyous et l'aspiration insurmontable vers l'ailleurs. Avec pour personnage principal non pas... Lire la critique de Pépé le Moko

3 5
Avatar Zolotoï
6
Zolotoï ·

Veilli en fût de chêne

Pépé le moko est un caïd de la Casbah d'Alger. Recherché par la police, il ne peut quitter la Casbah sans risquer de se faire capturer. Pétri d'ennui, sa rencontre avec Gaby va exacerber sa nostalgie et lui faire péter les plombs. Pépé, c'est Gabin. Le Gabin. Énorme, hénaurme, à la fois chat gracile et torturé, joueur, misérable et riche. C'est sans doute l'un de ses plus grand rôles, même si... Lire l'avis à propos de Pépé le Moko

2
Avatar Minostel
7
Minostel ·

Les films réputés tout casser et qui n'cassent rien, moi, ça me les casse !

J'ai trouvé le film très en dessous de sa réputation. Le film est de 1937, c'est entendu, mais qu'est-ce qu'il a vieilli ! Et ça pue le studio. En fait d'Alger, on est à Boulogne Billancourt, avec en arrière-plan des toiles peintes censées représenter la Casbah. L'intrigue est plate et convenue et sa dramaturgie usée. Impossible de croire à la réalité de tout ça, de ce malfrat (Pépé le Moko... Lire l'avis à propos de Pépé le Moko

2
Avatar Fleming
3
Fleming ·

Critique de Pépé le Moko par ROUB_ELDIABLO

Un super film policier et surtout un drame avec un grand Jean Gabin. Côté mise en scène et la technique c’est superbe alors que le film a 80 ans. Ce qui est problématique c’est l’utilisation d’acteurs aux intonations franchouillardes pour jouer les habitants de la casbah d’Alger. C’est surtout choquant pour l’inspecteur Slimane ou le rôle de la gitane ou ce qu’on pourrait qualifier de... Lire la critique de Pépé le Moko

Avatar ROUB_ELDIABLO
8
ROUB_ELDIABLO ·
  • 1
  • 2