Affiche Pharmacy Road

Critiques de Pharmacy Road

Moyen-métrage de (2017)

Insérer un jeu de mot sur le Tour de France

Ce mocumentaire réalisé par la bande du Lone Island est bas, vulgaire, irrévérencieux et débile à souhait: donc j'ai adoré. On y trouve une flopée d'acteurs et de célébrités en contre emploi qui se lâchent totalement. C'est en dessous de l'heure donc pas trop long donc je le recommande chaudement. Lire la critique de Pharmacy Road

3
Avatar MastaP
10
MastaP ·

Le tour de France n'a jamais été aussi bien

Après 7 days in hell qui était juste hilarant, partant d'un match de tennis qui a duré 7 jours, nous re voici ici avec un autre mockumentaire, après le tennis, le tour de France. Ah le tour de France, l'événement majeur du mois de juillet, ses stars, ses étapes, ses combats et son dopage. Ce documentaire va attirer tout ceux qui s'ennuient du tour ou qui l'apprécient, nous proposant une sorte... Lire l'avis à propos de Pharmacy Road

3 3
Avatar sdtheking
8
sdtheking ·

Rien à garder ou presque

Malgré le thème alléchant, ce mockumentary de la bande Lone Island n'est pas drôle, les personnages ne sont pas intéressants et la réalisation est intentionnellement vulgaire sans que ça apporte quoi que ce soit. Quel gâchis que le casting 5 étoiles soit gâché de la sorte. En étant généreux, j'accorde 3 étoiles pour le témoignage anonyme d'Armstrong mais clairement, passez votre chemin.... Lire l'avis à propos de Pharmacy Road

1
Avatar TheoC
3
TheoC ·

Critique de Pharmacy Road par Oskar Newon

Un mockumentary avec John Cena dans son meilleur rôle (je t’entends, toi, dans le fond, dire « en même temps c’est pas difficile ») disponible sur OCS. J’appuie sur play direct… En plus, ça ne prend pas trop de mon temps, à peine 38 minutes. Le sujet ? Un Tour de France fictif où on va suivre, en particulier, le destin de 5 coureurs, dont l’un est interprété par Orlando Bloom,... Lire l'avis à propos de Pharmacy Road

Avatar Oskar Newon
7
Oskar Newon ·

Parodie sportive (5 lignes)

Bon, tout le monde le sait, pour faire du cyclisme pro, faut prendre des dopants, dans cette parodie, le réalisateur exploite à fond ce secret de polichinelle pour l’amener à son paroxysme à tout niveau, il y a de francs éclats de rire, des vannes foireuses, et du redondant super lourd. Loin d'être un chef d’œuvre d'humour comme peut l'être un "monty python" on reste dans un loufoque bien... Lire la critique de Pharmacy Road

1
Avatar Tintin Htintin
7
Tintin Htintin ·