Un pamphlet burné

Avis sur Pompoko

Avatar Docteur_Jivago
Critique publiée par le

Les Tanukis, une communauté de ratons laveurs dont certains sont capables de se transformer, vivent en parfaite symbiose et bonne humeur jusqu'à ce que le gouvernement japonais ait décidé de détruire les forêts pour construire de nouvelles villes...

Véritable pamphlet écologique contre la destruction des forêts et visant la nature humaine (comme cette terrible représentation du gérant des parcs d'attractions), Pompoko présente peu à peu une paisible communauté, vivant en symbiose avec la nature, qui doit faire face à l'horreur humaine et sa soif de conquête détruisant la nature. Parfois proche d'un style documentaire, Pompoko prend bien le temps de présenter cette communauté et son mode de vie, puis son envie de survivre et sa façon de faire face aux humains. Clairement explicite, les messages sont pertinents sans pour autant être lourd, Takahata montre un véritable savoir faire dans la construction de son récit et sa façon de faire passer ses idées.

Mais la réussite de Pompoko c'est d'avoir plusieurs niveaux de lecture lisibles et très bien orchestrés. Si l'aspect écologique est omniprésent, il est distillé via une histoire et des personnages terriblement attachants. Très vite on découvre cette communauté unie malgré quelques désaccords, et on s'y attache assez vite avec leurs caractéristiques bien précises (gourmands, un peu paresseux, rieurs...) et ils arrivent à nous faire passer par tout un cocktail d'émotions allant du rire aux larmes en passant par le dégoût. Isao Takahata oscille entre moments de légèreté et d'autres plus graves mais toujours avec cohérence mais aussi intensité et émotion.

L'ensemble est assez inventif, tant dans les personnages que dans certaines idées à l'image des diverses transformations. Les graphismes sont là aussi de qualités, participant pleinement au charme du film et sachant se montrer ingénieux pour créer de vrais beaux tableaux, à l'image de ce défilé de créatures préfigurant un peu celui du Voyage de Chihiro de Hayao Miyazaki.

Un cocktail d'émotions aussi touchant que drôle, charmant et intelligent, où Isao Takahata dresse un portrait peu flatteur de l'homme et dénonce ses attaques contre la nature à travers une communauté d'animaux attachants.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1147 fois
41 apprécient · 1 n'apprécie pas

Docteur_Jivago a ajouté ce film d'animation à 7 listes Pompoko

Autres actions de Docteur_Jivago Pompoko