Bande-annonce
Affiche Portrait au crépuscule

Portrait au crépuscule

(2012)

Portret v sumer kakh

12345678910
Quand ?
6.5
  1. 0
  2. 1
  3. 2
  4. 8
  5. 16
  6. 30
  7. 29
  8. 18
  9. 7
  10. 3
  • 114
  • 12
  • 128

Marina, la trentaine, est psychologue pour enfants. Mais elle se cherche encore, dans son travail comme dans son couple. A l'issue d'une journée d'errance, elle se fait agresser par des policiers. Elle n'a dès lors plus qu'une obsession, se venger. Ses armes ne seront pas celles que l'on croit.

Casting : acteurs principauxPortrait au crépuscule

Casting complet du film Portrait au crépuscule

PostsPortrait au crépuscule

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (6)
Portrait au crépuscule
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
L'amour braque

Marina est une femme qui a tout (en apparence), un mari aimant (mais gnangnan), un amant (mais con), un joli appartement, un travail plutôt gratifiant (qu’elle déteste), de l’argent et des amis (qu’elle voit peu). Marina est une femme qui étouffe, qui voudrait gueuler, se sentir vivante, un peu, pas mal, beaucoup, à l’image de cette Russie poutinienne décrépie, inhospitalière, et de cette ville...

1
Avatar mymp
7
·
Critique de Portrait au crépuscule par nivrae

»Les monstres engendrent des monstres » Marina est une jeune femme, pas forcement heureuse dans la vie même si tout le monde le croit. Elle a un travail d'assistante sociale où personne n'en a rien à faire de ce qu'elle remarque (viol, ...) et à la maison rien ne va bien avec son mari qui la trompe et qu'elle trompe. De plus elle vit dans une ville russe dépeinte d'une manière non-favorable aux... Lire la critique de Portrait au crépuscule

3
Avatar nivrae
5
nivrae ·
Critique de Portrait au crépuscule par Patrick Braganti

Voici en quelques semaines deux preuves irréfutables d'un cinéma russe en pleine renaissance, s'ancrant dans la réalité la plus glauque et accablante, décrivant une société en déréliction dont les membres semblent avoir régressé et être revenus à un stade primitif et animal. Il y a peu Alexeï Zviaguintsev nous avait fortement ébranlés avec Elena, le portrait d'une femme face à un cruel dilemme.... Lire la critique de Portrait au crépuscule

5 2
Avatar Patrick Braganti
9
Patrick Braganti ·
Découverte
Portrait à charge

Le film commence de manière un peu artificielle : photographie délavée type télévisuelle, cadrages volontairement mal fichus, caméra qui bouge dans tous les sens pour renforcer le réalisme des situations ... Tu le sens le film naturaliste qui va dire des grandes choses sur la société russe actuelle, hein, tu le sens ? En fait, je pense que l'on survend et que le film survend lui-même sa... Lire la critique de Portrait au crépuscule

2
Avatar Nwazayte
6
Nwazayte ·
Critique de Portrait au crépuscule par Ywan Cwper

Le cinéma russe s’exorcise, on n’a pas fini de s’en rendre compte. Toujours il cherche l’envers de ses causes malheureuses, mais la profondeur du miroir ne dépend pas toujours de la taille des maux. Ici, son portrait est pris au crépuscule avec un appareil qui conserve la mémoire de son ancien propriétaire, et il va servir au au passage à préserver le souvenir d’une de ces amours sordides... Lire l'avis à propos de Portrait au crépuscule

Avatar Ywan Cwper
5
Ywan Cwper ·
Toutes les critiques du film Portrait au crépuscule (6)
Bande-annonce
Portrait au crépuscule
Vous pourriez également aimer...