Affiche Pusher

Critiques de Pusher

Film de (1996)

Critique de Pusher par Gwimdor

C'est l'été, il fait très chaud et le meilleur moyen de se rafraichir, hormis le ventilateur ou un bon atomiseur, ne serait-il pas de plonger dans un film tout droit sorti du Danemark. (Cette introduction est la pire que j'ai pu faire dans une critique je pense). Pusher est le premier film d''une trilogie qui s'étalera sur neuf ans, cela dit celui ci relativement important puisqu'il s'agit à la... Lire l'avis à propos de Pusher

53 2
Avatar Gwimdor
7
Gwimdor ·

Sale semaine

Disons le tout de suite, on aura jamais vu des hommes se déchaîner à ce point pour un sachet de lactose que devant Pusher. Il est bien connu que les dealers, à force d’abuser de leur marchandise, deviennent un peu dur en affaire. Refn en profite pour exploiter ce monde de gros durs à fleur de peau en jouant sur un thème qui lui semble cher: la violence. Il nous plonge dans cette ambiance si... Lire l'avis à propos de Pusher

47 1
Avatar Deleuze
7
Deleuze ·

Dealers scandinaves & réalisme froid

Fans de films de truands, dealers et autres criminels, oublier toutes les oeuvres plus ou moins réussies venues des USA : Pusher va vous mettre une grosse claque et cela vient du .... Danemark! Première réalisation du désormais respecté Nicolas Winding Refn (le déjanté "Bronson", l'hypnotisant "Valhalla Rising, le somptueux "Drive"), ce film marque le début d'une trilogie sans équivalence (à... Lire la critique de Pusher

24 3
Avatar Kowalski
9
Kowalski ·

Glauque around the clock

Étonnant parcours que celui de Refn : remonter aux sources de sa filmographie ne laisse pas supposer les dérives esthétisantes qui font la patte de ses dernières œuvres ; c’est même le contraire qui caractérise la trilogie Pusher, dont ce premier volet se veut une petite claque bien rêche dans le monde si éprouvé du film de gangsters.... Lire l'avis à propos de Pusher

73 7
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·

Pusher, la trilogie

Pusher est une trilogie écrite et réalisée en 1996, 2004 et 2005 par Nicolas Winding Refn. Avant le biopic décalé consacré au criminel Bronson, l'essai esthétisant de Valhalla Rising centré sur le très magnétique Mads Mikkelsen, le tumulte du Driver consacrant l'introversion de Ryan Gosling, et avant le dédale œdipien dans les rues de Bangkok Only God Forgive, le réalisateur danois à la... Lire l'avis à propos de Pusher

15
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·

Critique de Pusher par Clacadou

« Pusher » nous fais suivre la descente aux enfers d'un petit dealer danois. Une histoire comme le cinéma en produit à la chaîne, mais le réalisateur parvient pourtant à se démarquer de la vague de films inspirés du succès de Scarface. Ici pas de gloire éphémère et de décadence flamboyante, Refn ne s'attache qu'à la chute sans gloire. Les malfrats ne sont ici que des loosers, ils flambent, ne... Lire la critique de Pusher

14 1
Avatar Clacadou
7
Clacadou ·

La drogue à la danoise

Au moment où j'écris ces quelques lignes, se profile à l'horizon Only God Forgives. L'occasion pour plonger toujours plus loin dans la filmographie de Nicolas Winding Refn avec son premier film, Pusher. L'occasion aussi de découvrir pour la toute première fois à l'écran Mads Mikkelsen, LA gueule du cinéma danois. C'est surtout une plongée âpre et brute dans la violence, dans le monde de la... Lire la critique de Pusher

15
Avatar batman1985
7
batman1985 ·

Scarface c'est de l'arcade et Pusher c'est de la simulation

BAM. Dans ta gueule ce film. Ça fait du bien de voir un film sur ce que doit vraiment être le trafic de drogue. Ici pas d'armes à feu, pas de voitures bling-bling, pas de pimp. Non, juste la dureté et le froideur de la réalité que doit être la vie des ces personnages complètement paumés. La réalisation de Refn nous plonge dans les tréfonds de ces individus auxquels on s'attache réellement même... Lire la critique de Pusher

20 11
Avatar LeMickeyD
9
LeMickeyD ·

King est mort hier soir...

Et mon intérêt avec lui. Il s'en est allé doucement, sur la pointe des pieds. Mais ce n'est pas la faute de Nicolas Winding Refn. Non. Sa caméra portée fait des merveilles en collant aux basques de Frank et dans le sillage d'un réalisme rêche et sans fard. La qualité de ses compositions et de ses jeux de lumières surprennent et impressionnent parfois. Les éclats subits d'une violence sèche et... Lire l'avis à propos de Pusher

9 5
Avatar Behind_the_Mask
6
Behind_the_Mask ·

Copinages à Copenhague

Nicolas Winding Refn, on le connaît surtout pour avoir réalisé l'extatique Drive. Enfin je parle surtout pour moi qui n'avais pas encore vu le moindre de ses autres films ; mais rien que leurs affiches, montrant pour la moitié des torses - ou dos - masculins tatoués et musclés, on se dit que le danois et sa gueule d'ange voue une sacrée fascination pour les gros bras..... Lire l'avis à propos de Pusher

7
Avatar RimbaudWarrior
7
RimbaudWarrior ·