Bande-annonce
Affiche Quand une femme monte l'escalier

Quand une femme monte l'escalier

(1960)

Onna ga kaidan wo agaru toki

12345678910
Quand ?
7.7
  1. 0
  2. 0
  3. 1
  4. 1
  5. 11
  6. 26
  7. 101
  8. 103
  9. 33
  10. 18
  • 294
  • 47
  • 479

Keiko, hôtesse de bar qui doit nourrir sa famille, croit avoir trouvé l'amour en la personne d'un de ses clients.

Casting : acteurs principauxQuand une femme monte l'escalier
Casting complet du film Quand une femme monte l'escalier
Critiques : avis d'internautes (8)
Quand une femme monte l'escalier
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Quand une femme monte l'escalier par Maqroll

Rarement un cinéaste aura autant mérité le nom d’auteur que Mikio Naruse dont les films sont toujours des hymnes à la condition féminine, à ses rares joies et à ses multiples contraintes, le tout exposé avec pudeur et sans excès, avec une utilisation parfois excessive de la musique et une recherche obsessionnelle de la belle image. Le noir et blanc et la musique à connotation jazz (une première... Lire l'avis à propos de Quand une femme monte l'escalier

4 2
Avatar Maqroll
10
Maqroll ·
Découverte
La condition de la femme, entre lutte et résignation

"Onna ga kaidan wo agaru toki", sommet emblématique de l’œuvre de Naruse, nous convie à une virée, sans retour possible, dans les bas fonds d'une société qui se veut pourtant si respectable ! Tandis que la société nippone cultive ardemment une image de modernité, le quartier de Ginza fait irrémédiablement tomber le masque des apparences en nous révélant un univers où les plus pauvres des femmes...

24 5
Avatar Kalopani
8
·
Montée sans fin

Mikio Naruse et son éternel sujet de prédilection à savoir la femme victime de la Société japonaise et des hommes, et Mikio Naruse avec son éternelle actrice fétiche la charismatique, talentueuse et très photogénique Hideko Takamine. On ne change pas un duo qui gagne avec un sujet ultra-pessimiste. Ça manque parfois d'allant dans la manière où le récit est conduit, mais pour ce qui est de... Lire la critique de Quand une femme monte l'escalier

5
Avatar Plume231
7
Plume231 ·
Critique de Quand une femme monte l'escalier par Alligator

mai 2010: Un Naruse plus noir qu'à l'habitude. Il me semble. Ca fait quelques temps que je n'avais pas vu un de ses films. C'est d'abord un joli portrait de femme, incarnée par une Hideko Takamine encore une fois subjugante de classe. Elle ne cesse de m'épater. Sans être extrêmement jolie, elle dégage quelque chose d'irrésistible qui la rend belle. Le travail de Criterion pour rendre hommage à... Lire l'avis à propos de Quand une femme monte l'escalier

8
Avatar Alligator
7
Alligator ·
Critique de Quand une femme monte l'escalier par limma

J'apprécie Y. Ozu pour ses chroniques familiales, et M.Naruse pour son regard acéré, sans misérabilisme, mais aussi à l'inverse de Ozu, sans échappatoire, ni humour, s'attachant à poursuivre sa photographie dramatique de destins incertains et souvent féminins. L'absence d'humanisme et le portrait de vies où chacun semble responsable de sa propre déchéance... Lire la critique de Quand une femme monte l'escalier

7 1
Avatar limma
7
limma ·
Toutes les critiques du film Quand une femme monte l'escalier (8)
Bande-annonce Quand une femme monte l'escalier