Qui donc a vu ma belle ?

Has Anybody Seen My Gal?

1952

108

155

12

7.4

Film de Douglas Sirk · 1 h 28 min · 13 septembre 1973 (France)

Genre : Comédie

Casting (acteurs principaux) :

Piper Laurie, Rock Hudson, Charles Coburn, Gigi Perreau, Lynn Bari, William Reynolds, Larry Gates, Skip Homeier

Pays d'origine :

États-Unis
Casting complet et fiche technique

Fin des années 1920. Sam Fulton, milliardaire sans héritier, loue une chambre chez les Blaisdell, la famille de l'unique femme qu'il ait aimée et qui, cependant, a refusé de l'épouser. Il projette de leur léguer sa fortune mais, il veut préalablement les mettre à l'épreuve, en leur transmettant par le biais d'un notaire et de façon anonyme 100 000 dollars. Le résultat s'avère alors déplorable : Mme Blaisdell déménage dans une luxueuse demeure et rompt les fiançailles de sa fille Millicent... Voir plus

Aucun résultat

Maqroll
8
Maqroll

Critique positive la plus appréciée

Critique de par Maqroll

Très jolie comédie, charmante, piquante, plaisante, Le scénario est conventionnel, mais ça marche, selon les vieilles sauces hollywoodiennes. Les acteurs sont dirigés de main de maître et s’en...

il y a 9 ans

Alligator
7
Alligator

Critique de par Alligator

Bon. C'est une comédie. Plutôt bonne que pas mal. Mais il demeure évident que Sirk a plus de facilité à manier le drame que la comédie. J'entends par là qu'il ne parvient pas à sortir ses personnages...

il y a 9 ans

ChristineDeschamps
7

Critique de par Christine Deschamps

Avant d'inventer le mélo flamboyant, Douglas Sirk a donné dans la comédie quasiment musicale, parfois même chantante, sur un rythme enlevé de bon aloi. Un vieil excentrique millionnaire prépare son...

il y a plus d’un an

Jean-Mariage
7
Jean-Mariage

Comédie gentiment satirique.

Comme déjà dit dans ma critique de No room for the groom, Douglas Sirk est surtout réputé pour ses mélos flamboyants mais il a aussi œuvré dans d’autres genres et notamment dans celui de la comédie...

il y a 2 ans

kinophil
9
kinophil

Critique de par kinophil

Réalisée en pleine période de l’American way of life, du culte de la consommation et de la réussite sociale, cette fable dont la morale est « l’argent ne fait pas le bonheur », est un portrait au...

il y a 7 ans