Déraison et ressentiment

Avis sur Raging Bull

Avatar stebbins
Critique publiée par le

Un chef d'oeuvre absolu : Raging Bull prend le prétexte du film de boxe pour dresser le portrait de Jake La Motta, brute épaisse et déchue incarnée par un Robert De Niro au sommet de son Art ! Martin Scorsese s'attarde sur les relations familiales exacerbées de cet homme follement obsédé par la femme qu'il aime, des rapports tumultueux et ambigus qu'il entretient avec son frère, ses adversaires sportifs et la pègre new-yorkaise.

Qualité première de ce biopic d'une grande subtilité morale : la complexité psychologique des personnages. Scorsese filme avant tout et surtout la famille, montrant un anti-héros se réfugiant dans l'autodestruction. Le traitement scorsesien est âpre, violent mais profondément émouvant dans un même mouvement, ne tournant jamais en ridicule le personnage de Jake La Motta, le sublimant parfois, ne le jugeant d'aucune sorte. La complicité liant Robert De Niro à Joe Pesci se ressent dès les premières minutes, et le personnage de femme insondable joué par Cathy Moriarty vient s'ajouter au caractère tragique et désespérant du film. La prestation littéralement physique et vériste de De Niro, la reconstitution pratiquement documentaire du New York des années 40-50 et le Noir et Blanc superbe et nuancé de la photographie de Michael Chapman s'agencent de façon à rendre ce drame proprement impressionnant et indémodable.

Entre scènes de boxe spectaculaires et longues séquences intimistes d'une finesse d'écriture remarquable Raging Bull est l'un des plus grands films de Martin Scorsese, à mi-chemin entre la densité scénaristique d'un Taxi Driver et la splendeur formelle, glamour presque, d'un Goodfellas ou d'un Casino. A n'en pas douter cette pièce maîtresse fait figure d'oeuvre prestigieuse dans sa filmographie. Ce bijou constitue au passage l'une des plus belles mises en abîme du métier d'acteur, montrant le Taureau du Bronx comme une bête furieuse mettant à profit ses pulsions destructrices au service du ring et du spectacle. Inlassable !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 89 fois
2 apprécient

Autres actions de stebbins Raging Bull