Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Apocalypse Hero

Avis sur Rambo III

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Quelle évolution. Je me souviendrai toujours de ce type qui, à la fin de Rambo 4 a dit à son pote derrière moi :"on est dans une évolution logique, c'est génial". Un commentaire qui m'a fait rire et me fait toujours un peu rire... mais il 'na pas entièrement tort. Rambo est vraiment devenu, au fil des films, une machines de plus en plus violente, implacable dans sa justice. Evidemment on est loin du message noble du premier film où Sly et ses copains parvenaient avec un peu plus de délicatesse à faire du soldat une victime et en même temps un noble guerrier. Mais bon, moi j'aime bien les actioners, et je dois dire que j'ai pris plus de plaisir à regarder Rambo 3 que Rambo 1 ; ceci dit, Rambo 4 reste le meilleur à mes yeux (je ne le reverrai pas car je l'ai déjà trop revu et il y a d'autres films que j'aimerais voir pour l'instant ; je voulais juste me frotter à la trilogie initiale que je connaissais que par la parodie "Hot Shot" et par ce que les gens m'en ont dit).

Le scénario est très con. Mais les auteurs ne s'en privent pas. C'est bien parce que c'est quand même rythmé : pas trop d'action au début, puis ça va crescendo jusqu'à une fin apocalyptique. En guise de dialogues, des punchlines plutôt bien marrantes, qui viennent toujours à point. Les situations sont un peu stupides (Rambo hébergé par des Bouddhistes et leur donnant des sous gagnés lors de combats illégaux), mais c'est ce côté délirant qui fait sourire voir rire tout au long du film. Il n'y a qu'à regarder la séquence finale, qui ne tient absolument à se montrer réaliste, mais juste fun. Et il le fait bien, au contraire de bons nombres de blockbusters explosifs de ces dernières années. Pourtant, la première moitié m'a paru un peu fade... mais arrivé à la deuxième moitié, les auteurs se montrent un peu plus ingénieux dans les mises à mort, dans les personnages à tuer, dans les armes à employer.

La mise en scène n'est pas géniale non plus. Pour ça, c'est pareil que bon nombre de films d'aujourd'hui : le découpage est tel qu'on ne profite jamais vraiment d'une cascade, d'un effet pyrotechnique ni quoi que ce soit d'autre... disons que c'est un montage qui fonctionne par symbole : on va voir un court instant un plan très évident, et ça suffira au spectateur à faire le lien entre toutes les scènes qu'il a vu sans vraiment voir. Surtout que ces plans sont systématiquement une démonstration de violence (explosions, corps convulsés de douleur, coups de feu). Mais bon, ça passe tellement vite et c'est au final tellement bine rythmé que je me suis bien marré. Et puis ce qui est touchant, c'est qu'au milieu de a quelques scènes absurdes, il y a tout de même de bonnes idées : je pense au moment où Sly se glisse sous un char en marche pour se rapprocher de sa cible, c'est une solution narrative très Hitchcokienne en fait. Et puis surtout, c'est un film très généreux en action, ça fait plaisir. On sent que l'équipe a plus de budget que dans les deux précédents films et qu'ils se sont dits : faisons tout péter. Et ils le font bien. Les acteurs sont à fond dedans aussi, ce qui aide à mieux s'immerger dans cette aventure rocambolesque. Sly commence déjà à devenir difforme, mais on filme sa musculature avec érotisme, comme s'il s'agissait d'un Dieu Grec. C'est assez impressionnant.

Bref, ce troisième volet des aventures de Rambo est un vrai gros plaisir. J'espère qu'ils se décideront à faire un cinquième volet mais que par contre, le projet de série sera annulé, car jamais ils n'auront un assez bon budget pou faire quelque chose d'aussi explosif... et puis je pense que les auteurs épuiseraient vite leurs bonnes idées.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 335 fois
5 apprécient

Autres actions de Fatpooper Rambo III