Avis sur

Rencontres du troisième type par Gérard Rocher

Avatar Gérard Rocher
Critique publiée par le

Que se passe t'il donc sur terre ? Des événements aussi bizarres qu'incompréhensibles se multiplient aux quatre coins de notre bonne vieille terre. Pourquoi des avions portés disparus depuis la guerre réapparaissent par miracle presque intacts dans un lieu incongru ? Pourquoi un navire est retrouvé échoué en plein désert? Pourquoi des pannes de courant gigantesques se produisent-elles régulièrement ? Tout cela reste un véritable mystère.
Cependant d'autres troubles se produisent chez certains habitants. Les jouets s'animent, les télés s'allument seules, des bruits suspects se font entendre alors que des portes et des fenêtres tentent de s'ouvrir sans raison apparente. Certaines personnes ressentent même une certaine attirance vers une force inconnue. Chez d'autres la curiosité l'emporte comme Roy Neary qui, parti en pleine nuit en voiture vérifier des lignes électriques, voit apparaître au-dessus de lui un gigantesque engin spatial. Une véritable psychose s'empare de lui et de certains de ses semblables...

L'action se déroule principalement au sein de l'Amérique profonde. Les habitants se montrent crédules d'autant plus que le gouvernement fédéral fait tout son possible pour essayer de cacher ce phénomène en diligentant l'armée afin de se livrer à une mise en scène. D'autres ne croient pas à cette manipulation de l'opinion publique. Oui, ils sont témoins, un engin spatial survole la terre. Les indices se précisent, un lieu de possible rendez-vous est identifié. C'est pourquoi, afin de tenter de connaître la vérité, une commission scientifique avec à sa tête une sommité française traitant de ces problèmes, le spécialiste Claude Lacombe, entame les recherches et tente d'obtenir une rencontre avec pourquoi pas des êtres très lointains et de connaître leurs véritables intentions.

Grâce à un langage formé de quelques notes, ce rendez-vous a de grandes chances de se produire. Les surprises et l'étonnement ne vont pas manquer lorsque le phénomène sera élucidé.

C'est dans un véritable rêve aussi angoissant que passionnant, aussi splendide qu'humain que nous entraîne Steven Spielberg. Dans cette production grandiose il aborde au travers de cette œuvre plusieurs thèmes propres à notre société actuelle, preuve que son observation de celle-ci n'a pas changé. Lorsque le réalisateur va sortir son film qui date de 1977 il va sans dire que ce sera une révolution dans le cinéma de science fiction et les prétextes ne manquent pas. En effet, Steven Spielberg ne se contente pas de nous offrir un film d'aventure spatiale comme ceux qui ont précédés depuis de nombreuses années. Déjà il aborde des sujets sensibles et qui ne manquent pas d'intérêt puisqu'ils sont toujours d'actualité. Tout d'abord il nous sensibilise au mécanisme de la manipulation des gens par l’État, par l'information et la censure afin de ne pas intriguer les citoyens et agir à sa guise. Il analyse les réactions d'une population parfois désemparée et inquiète, parfois désinvolte mais aussi la réaction de personnes curieuses, avides d'en savoir plus sur des êtres jusqu'ici inconnus. Beaucoup de cette dernière catégorie de personnes ressent une envie de fraterniser avec ces créatures troublantes dans leurs approches souvent effrayantes et spectaculaires.
Tout est beau dans ce film. Cette attente pleine d'incertitude nous impose une certaine impatience, l'impatience de voir cette soucoupe et peut-être d'apercevoir des créatures différentes de nous, d'être témoin d'une éventuelle rencontre et de connaître les réactions de chacun. C'est un coup de force de réaliser dans ces conditions un films d'une beauté formidable grâce à une mise en scène, des éclairages et des effets spéciaux absolument divins pour l'époque sans oublier les prestations de Richard Dreyfuss, de Teri Garr, de Melinda Dillon et de François Truffaut. Et dire que ce film a plus de quarante ans !
C'est pourquoi je suis ulcéré par certaines critiques cinématographiques déclarant en des termes pompeux que ce film est maintenant "dépassé" voire "ringard" face à des réalisations plus récentes. Pour moi cette œuvre reste révolutionnaire en rapport avec sa mise en scène et son sujet. Le final est éblouissant d'humanisme et d'émotion et de beauté. il est sûr que cette réalisation est indémodable. Les bons vieux "Cuirassé Potemkine" de 1925 ou "Métropolis" de 1927 par exemple se regardent avec toujours la même saveur et il en est de même pour cette merveilleuse rencontre.

Il est des œuvres qui sont "incontournables", celle-ci en fait partie. Elle nous fait rêver, elle nous intrigue, elle nous révolte parfois mais en définitive cette merveille nous invite à ne pas craindre et à aimer des êtres différents de nous et cela est primordial.

Note: 10/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1261 fois
54 apprécient · 1 n'apprécie pas

Gérard Rocher a ajouté ce film à 3 listes Rencontres du troisième type

Autres actions de Gérard Rocher Rencontres du troisième type