Avis sur

Rendez-vous en enfer par Incertitudes

Avatar Incertitudes
Critique publiée par le

Énième DTV pour Steven Seagal, tourné en Roumanie, produit et écrit par ses soins et réalisé par le cascadeur Lauro Chartrand.

Et Seagal, en écrivant le scénario, n'y va pas avec le dos de la cuillère. Il incarne un agent d'Interpol envoyé en Roumanie pour démanteler un réseau de trafiquants de drogue sauf qu'une menace encore pire se dresse devant sa route : un gang de cambrioleurs qui ont habitude de tuer les habitants de la maison visitée et de violer la femme. Pour le moins glauque.

La réalisation n'est pas plus sobre non plus. Dès les premières minutes, on a fréquemment des arrêts sur image, des accélérés, une caméra qui semble être tenue par un Parkinsonien. Heureusement, ça ne dure pas 1h30. Très vite, le réalisateur se calme plus ou moins et on a un film policier lambda où Seagal canarde à tout va, dévisse quelques nuques, brise quelques articulations. Avec en prime quelques réflexions amusantes de sa part ou de celle de ses collègues : "Quel boulot de merde", "Tu es le héros, c'est toi qui va gagner à la fin !", "Ouais, tu as regardé trop de films américains".

Il n'empêche que, malgré ces traits d'humour bienvenus, Seagal est toujours aussi empâté, toujours doublé à la fois dans les scènes d'action (on commence à être habitué) mais même dans une scène de cul où il baise tout habillé sa copine qui a au moins 30 ans (et 30 kilos) de moins que lui. Y a pas à dire, il est fort ce Seagal.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 524 fois
4 apprécient

Autres actions de Incertitudes Rendez-vous en enfer