Affiche Reservoir Dogs

Critiques de Reservoir Dogs

Film de (1992)

Are you gonna bark all day, little doggy?

Or are you gonna bite? Pour son premier film (sans compter l’abimé et très amateur « My Best Friend’s Birthday » bien évidemment), Quentin Tarantino, avec Reservoir Dogs, réinvente les codes du film noir et nous présente une oeuvre qui respire la nouveauté. Loin de vouloir plaire à tout le monde, le bonhomme fait ce qu’il aime et pose ainsi sa marque de fabrique. Un maître est né. On se... Lire l'avis à propos de Reservoir Dogs

129 21
Avatar Oberyn
10
Oberyn ·

Like a Virgin

Pour une première réalisation, la qualité de Reservoir Dogs laisse pantois. Tourner un huis clos permet de travailler avec un budget limité, ce qui était le cas de ce film et de ses 1,2 millions de dollars. Tarantino réussit à rentrer miraculeusement dans le budget en réquisitionnant la Cadillac de l’acteur Michael Madsen ou en décorant le premier... Lire la critique de Reservoir Dogs

66 9
Avatar Vincent_Ruozzi
9
Vincent_Ruozzi ·

Les aboiements sourds

D’une discussion autour de la coutume du pourboire ou du sens caché du tube « Like a Virgin », Tarantino utilise sa sémantique narrative décontractée du gland, pour caractériser une bande de cabots un peu gauches à la Scorsese, de grandes gueules aux costards bringuebalants, qui vont voir leur prochain braquage, mal tourner. Suivi d’une iconisation masculine et musicale de ces truands et... Lire la critique de Reservoir Dogs

67
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

Master of puppets

Ils ne sont pas nombreux à avoir tapé juste dès le premier film et Reservoir Dogs est un coup de maître. Et quand on connait son histoire, on ne peut qu'admettre que ce film est un miraculé. Car si Harvey "Mr White" Keitel n'avait pas fourré son nez dans cette affaire, il n'aurait jamais existé. Et un peu à l'image d'un Bad Taste de Peter... Lire la critique de Reservoir Dogs

79 4
Avatar Wahrgh
9
Wahrgh ·

Il a du talent, Tino. Quand un film démarre comme ça...

Et pourtant, que dire, maintenant que j'ai comblé cette "lacune" vieille de vingt ans? Le film démarre très fort, comme souvent dans les films de Quentin (voir la merveilleuse séquence d'introduction d'Inglorious pour s'en convaincre). Une discussion à portée universelle, sur le sens de la chanson "Like a Virgin" de Madonna. S'ensuivent quelques répliques bien senties et un humour graveleux, en... Lire l'avis à propos de Reservoir Dogs

46 14
Avatar Gothic
7
Gothic ·

Omniscience fiction.

Il faut 7 minutes et 40 secondes au jeune premier Tarantino pour apposer sa patte unique au 7ème art, au cours d’une séquence dialoguée qui déclare avec autant de fracas que de nonchalance toute sa filmographie à venir. Un groupe d’hommes autour d’une table, le rythme ciselé d’un échange au cordeau, et ce mélange inimitable de vanité, à coups de dissertation sur la pop... Lire la critique de Reservoir Dogs

106 6
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Critique de Reservoir Dogs par kwyxz

Le film qui a fait connaître Tarantino et le film qui à lui tout seul pourrait résumer l'ensemble du talent du bonhomme, bien avant Pulp Fiction. La séquence d'ouverture, mémorable, présente les différents protagonistes lancés dans une discussion désormais qualifiable de "tarantinesque" sur Madonna, et ensuite on y est, formidable huis-clos après un casse qui tourne mal suite à l'intervention... Lire la critique de Reservoir Dogs

68 2
Avatar kwyxz
9
kwyxz ·

Entre chiens et loups

Reservoir Dogs, c'est une marche, un marche-pied, une invitation, une porte qui s'ouvre sur un univers singulier, unique en son genre, féroce et exubérant, noir et rouge sang. Reservoir Dogs, c'est quand le jour d'après n'a plus rien à voir avec le jour d'avant. Reservoir Dogs, c'est rencontrer Dieu. Accepter sa grandeur,... Lire la critique de Reservoir Dogs

77 15
Avatar DjeeVanCleef
9
DjeeVanCleef ·

Orange is the new Black

En fin de soirée, un résumé succinct de Reservoir Dogs pourrait ressembler à ceci : Like a Virgin, pourboire, braquage foireux, dialogues fleuris, brochette de gueules cassées, clin d'oeil à Marvel n°1, gangsters pathétiques à mi-chemin des Coen et de Scorsese, flashbacks d'exposition, « connards », « cons », « enculés », clin d'oeil à Marvel n°2,... Lire la critique de Reservoir Dogs

52 2
Avatar Cultural Mind
9
Cultural Mind ·

Mad Men.

Flash-back. Seconde moitié des années 90. Je dois avoir douze ou treize ans, je délaisse petit à petit le monde de l'enfance pour celui de l'adolescence, les dinosaures et les transformers s'effaçant devant les filles et les jeux vidéos. Seule ma passion précoce pour le cinéma subsiste, sans que j'en comprenne une seule seconde le sens. Jusqu'à ce jour où je découvrit "Reservoir dogs", premier... Lire l'avis à propos de Reservoir Dogs

117 4
Avatar Gand-Alf
10
Gand-Alf ·