Avis sur

Resident Evil : Retribution par Akshell

Avatar Akshell
Critique publiée par le

- Si je te demande une scène en 3D avec un gros plan sur une fille qui tombe dans l'eau c'est pas possible ?
- sisisi, c'est possible.
- et si en plus je te demande de la faire au ralenti et en marche arrière, c'est pas possible ?
- sisisi, c'est possible.
- et avec des explosions, des soldats tout en cuir noir qui tirent en descendent en rappel d'hélicoptères qui tirent des missiles avec des gens qui tombent comme des mouches de partout, c'est pas possible ?
- sisisi, c'est possible, et avec je te mets la musique dubstep, c'est gratuit.

Voila, 50 % du budget CG qui passent dans la scène d'intro, elle est tellement bonne qu'on y a droit deux fois, une fois en marche arrière au ralenti avec du dubstep, une fois vitesse normale avec le bruit des explosions.

Et après ? Et bien après ça se gate, on a droit à une enfilade de scènes d'actions, avec un fort arrière goût de menu Maxi Best of de Mcdo pré-vomi, une bonne partie extraites des opus précédent remis au goût à la sauce 3D, en se donnant même la peine de faire revenir des personnages des opus précédents, même les morts, c'est dire.
Milla Jovovich a pris un sacré coup de vieux, passé la scène à poil (tiré du deux), elle aura droit à un justaucorps moulant gaîné pour sauver les appâts rances, le problème est que les gros plans ne lui réussissent pas non plus, le regard vide, les mains tremblantes, ça fait peine à voir.
Sur-annoncé, le personnage d'Ada Wong ne sert à rien, elle fait de la figuration dans 3 ou 4 scènes de manière totalement passive.
Jill Valentine guère plus, le plus souvent le regard hagard tirant au hasard sans jamais touché personne. On retiendra en particulier une scène dans un couloir où les gentils et les méchants se tirent dessus pendant 5 minutes à découvert, et seuls les soldats d'Umbrella (avec casques) meurent. C'est tellement pathétique qu'on dirait du Uwe Boll.

Il n'y a pas de scénario, enfin si, une truc qui sert à justifier les incohérences du gloubibouga de scènes qu'on regarde :Tokyo, Moscou en passant par New York en 20 minutes pour sortir par une base de sous-marins soviétiques, mais si, mais si), avec une fin encore plus improbable que l'épisode précédent, mais oui, mais oui.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 240 fois
2 apprécient

Akshell a ajouté ce film à 3 listes Resident Evil : Retribution

  • Films
    Illustration No brain, no pain

    No brain, no pain

    Cette liste est dédié aux héros de mon enfance, Chuck Norris, Jean-Claude Van Damme, Arnold Schwarzenegger, Dolph Lundgren,...

  • Films
    Illustration Action

    Action

    Avec : Une journée en enfer, Ghosts of Mars, xXx, X-Men Origins : Wolverine,

  • Films
    Illustration Zombie

    Zombie

    Avec : House of the Dead II, Outpost, Ghosts of Mars, Re-Animator,

Autres actions de Akshell Resident Evil : Retribution