👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Quand le cinéma germanopratin voyage autour de son nombril, cela donne "Rien sur Robert". Caricature du film français "de bistrot", exact contraire des blockbusters hollywoodiens, pas plus intéressants, mais qui , au moins, ne prétendent pas vendre autre chose que du popcorn.
Bavard, complaisant, cynique, vain.

Yves_946778
3
Écrit par

il y a 2 ans

Rien sur Robert
StanLefort
6

Ne serait-ce que pour Valentina Cervi

Rien sur Robert, c'est la description d'existences un peu vides, médiocres, haineuses, paranos... Si les protagonistes se déclarent parfois leur amour, ils aiment surtout se faire souffrir. Est-ce...

Lire la critique

il y a 11 ans

4 j'aime

1

Rien sur Robert
Specliseur
7

Un Luchini dans un marivaudage pas si bavard

Resituer déjà Rien sur Robert dans son époque.La fin des années 90 où une brochette de cinéastes français et intellos déconstruisaient Godard,Rohmer et Sautet pour réinventer un style propre.Il y...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime

2

Rien sur Robert
Luly
7

Ennuyant et génial

Le rôle de Didier colle parfaitement à la peau de Fabrice Luccini qui comme à son habitude nous offre une excellente interprétation. Mais ma plus belle découverte est sans doute Valentina Cervi qui...

Lire la critique

il y a 6 ans

3 j'aime

3

La Dernière Légion
Yves_946778
3

Heureusement que c'était la dernière....

Prenez 2 comédiens confirmés probablement en délicatesse avec le fisc (Colin Firth, Ben Kingsley). Ajoutez quelques "gueules " qu'on a vues dans la série "Rome" (1) ou qu'on verra ensuite dans "GOT"...

Lire la critique

il y a 5 ans

4 j'aime

1

Une jeunesse dorée
Yves_946778
2

Nanar complet

Ma critique s'appuie sur la 1ère moitié du film: je n'ai pas pu aller plus loin. Si l'objectif de la réalisatrice était de faire partager l'ennui absolu de la jeunesse "Palace" de la fin des années...

Lire la critique

il y a 2 ans

1 j'aime

2

La Peau douce
Yves_946778
8

Critique de la lâcheté masculine

Un intellectuel quadragénaire tombe amoureux d'une jeune hôtesse de l'air. Mais la jeune femme trouvera-t-elle une place dans la vie bourgeoise de l'homme marié? Le veut-elle, d'ailleurs? Et lui,...

Lire la critique

il y a 27 jours