Affiche Robin des bois, prince des voleurs

Critiques de Robin des bois, prince des voleurs

Film de (1991)

“There are no perfect men in the world, only perfect intentions.”

S'inspirant de la légende de Robin des bois, Kevin Reynolds livre en 1991 "Robin Hood : Prince of Thieves" où il nous emmène au temps des croisades au XIIème siècle suivre Robin de Locksley qui fuit la prison turque pour retrouver une Angleterre où le roi manque cruellement. Reynolds s'approprie totalement la légende et l'adapte à sa manière, en ajoutant/supprimant des personnages et modifiant... Lire l'avis à propos de Robin des bois, prince des voleurs

40 18
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Robin Déboires...

Ce film est monté haut dans mon estime, très haut même, beaucoup trop haut finalement. C’était l’époque où le cinéphile en moi dormait encore du sommeil de l’injuste, époque où je crachais assez volontiers sur les vieux films, sur un Errol Flynn vraiment hideux dans ses collants et une Olivia De Havilland à pleurer en ravissante potiche au sourire Ultra Brite. Kevin c’était autre chose, il avait... Lire la critique de Robin des bois, prince des voleurs

30 14
Avatar Jambalaya
4
Jambalaya ·

Critique de Robin des bois, prince des voleurs par Lonewolf

On va pas dire que c'est le film du siècle, mais cette énième vision de la légende du Prince des Voleurs a de quoi séduire et être classé comme un bon film d'aventures. Il y a tout ce qu'on attend d'un honnête film de genre. Aventure, humour (Frère Tuck est vraiment impayable ^^), romance, scénario sympa (bien que cousu de fil blanc, c'est vrai), et des acteurs en forme (ça fait combien de... Lire la critique de Robin des bois, prince des voleurs

21 3
Avatar Lonewolf
7
Lonewolf ·

Robin animateur d'un club d'accrobranche

Dans ce Robin des bois, prince des voleurs, il y a Gollum déguisé en sorcière, Frodon déguisé en Kevin Costner, l’inénarrable Morgan Freeman en mode Uruk Haï converti au bien armé d'un sabre qui pourrait servir de poêle à frire pour un deuxième petit déjeuner de Hobbit, et un Alan Rickman plus inquiétant que le prince des ténèbres, plus pitoyable que Grima Langue-de-Serpent, plus... Lire l'avis à propos de Robin des bois, prince des voleurs

29 8
Avatar Hypérion
6
Hypérion ·

Le cimeterre du Maure

Mon Dieu que c’est mauvais quand même quand on y pense... ça devrait être interdit de filmer comme Kevin Reynolds, d’abuser du grand angle et des atmosphères enfumées comme un clippeur fou des 80’s et de fausser le jeu en balançant dans la bande son des bouts d’une chanson qui avait réussi à l’époque à être plus célèbre que le film ce qui ne facilite pas la concentration et l’immersion vu qu’on... Lire l'avis à propos de Robin des bois, prince des voleurs

59 29
Avatar Torpenn
5
Torpenn ·

Critique de Robin des bois, prince des voleurs par Faruko

Impossible de rester objectif devant ce qui constitue un film culte de mon enfance, vu et revu en vhs. Malgré les défauts qu'on veut bien lui attribuer (infidélité à l'histoire, anachronismes, Kevin Costner vampirisant, etc...), "Robin des bois, prince des voleurs" reste pour moi un must du film d'aventures, un film bon enfant, presque naïf. Le... Lire la critique de Robin des bois, prince des voleurs

8
Avatar Faruko
9
Faruko ·

Danse avec les sous

Fini le temps du chapeau à plume et des collants vert fluo, Kevin Reynolds tente ici d'adapter la fameuse légende d'outre-manche à la fin du siècle dernier... Mais on ne change pas tout, Robin des Bois, prince des voleurs reste un personnage jovial et bon enfant, n'hésitant plus à mettre une petite main aux fesses de la douce Marianne qu'il convoite, et ça... Lire la critique de Robin des bois, prince des voleurs

5 6
Avatar RimbaudWarrior
6
RimbaudWarrior ·

Critique de Robin des bois, prince des voleurs par Kwack

Le simple rôle du sheriff de Nottingham tenu par Alan Rickman devrait mériter un 10/10. Constater que ce film qui a bercé mon enfance n'atteint qu'un faible 6.3 sur SensCritique m'arrache le coeur avec une petite cuillère. Lire la critique de Robin des bois, prince des voleurs

10
Avatar Kwack
8
Kwack ·

La noblesse ne s'acquière pas à la naissance, elle se mérite par les actes.

Ainsi, cette phrase,prononcé par le héros lui-même, pourrait bien le définir. En effet, Robin de Locksley, notre héros et personnage principal, fuit les prisons de Jérusalem, et sauve un prisonnier maure, Azeem, qui affirme lui être redevable, selon sa religion. Tous les deux rejoignent l'Angleterre et se heurtent au Shérif de Nottingham qui a exproprié les terres de la famille de Robin. Il... Lire la critique de Robin des bois, prince des voleurs

6 4
Avatar TheOnlyOne
7
TheOnlyOne ·

L'histoire de Robin du point de vue du Shérif

Je t'arracherais le coeur avec une petite cuillère ! C'est en ces mots, charmants, que l'affreux shérif de Nottingham menace Robin de Loxley, qui parvient à s'échapper de ses vilaines griffes de peu et avec panache. Le shérif est là, fou, suintant, incarné par un Alan Rickman au sommet de son art et qui, il faut bien l'avouer, sauve le film de la noyade.... Lire l'avis à propos de Robin des bois, prince des voleurs

1
Avatar Tom_Ab
6
Tom_Ab ·