Bande-annonce
Affiche Rome, ville ouverte

Rome, ville ouverte

(1945)

Roma città aperta

12345678910
Quand ?
7.6
  1. 9
  2. 3
  3. 21
  4. 35
  5. 93
  6. 312
  7. 735
  8. 923
  9. 379
  10. 164
  • 2.7K
  • 181
  • 2.3K

À Rome en 1944, Giorgio Manfredi, l'un des chefs de la résistance communiste à Rome, échappe de justesse aux SS qui perquisitionnent chez lui. Il trouve réfuge chez Francesco, son ami typographe, lui-même résistant, qui travaille pour la presse clandestine.

Casting : acteurs principauxRome, ville ouverte
Casting complet du film Rome, ville ouverte
Match des critiques
les meilleurs avis
Rome, ville ouverte
VS
J'écris ton nom, liberté

Rome ville ouverte est considéré comme une date clé – le point de départ d’une conception renouvelée du cinéma, avec l’émergence du Néo-réalisme italien. Le film ne se laisse pas facilement appréhender – d’autant moins que son « réalisme » touche aussi (et au moins autant) les conditions et les contraintes très matérielles du tournage : l’adaptation (souvent difficile, et de fait l’image n’est pas belle) aux conditions de luminosité, la durée des plans et des séquences (notamment pour les...

33 1
Critique de Rome, ville ouverte par essen_ko

Le Neo Realisme italien, c'est triste comme Zola et chiant comme Griffith. Mais putain, c'est quoi ce délire ? parceque ca a été fait apres la guerre, que ca a été revolutionnaire dans la technique des traveling et des plans séquences et que c'est réalite, est ce que c'est forcément un film intouchable du géni ? Si l'on prend le résultat et uniquement le résultat aujourd'hui, c'est mauvais, lourd et mal rythmé. Il y a des tonnes de films plus austere de l'époque et meme avant qui sont bien... Lire la critique de Rome, ville ouverte

8 1
Critiques : avis d'internautes (40)
Rome, ville ouverte
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Rome ville ouverte ( Roma città aperta)

Ce film sorti en 1945 et réalisé par Roberto Rossellini que certains considèrent à juste titre comme le premier néoréaliste d’Italie est un film que je qualifierai de documentaire poignant qui témoigne d’une page importante de l’histoire Italienne. Le film fut en effet tourné à la fin de la guerre (probablement en janvier 1945). Rome venait tout juste d’être libéré alors que le Nord du pays... Lire l'avis à propos de Rome, ville ouverte

36 8
Avatar Julien4041
8
Julien4041 ·
Chroniques du temps présent

Tourné dans Rome tout juste libérée alors que la guerre n’est même pas encore achevée, Rome, ville ouverte marque les débuts du fameux néo-réalisme italien, et quelques malentendus qui vont faire sa légende. Filmant dans l’urgence, avec pour ambition de donner à voir de la manière la plus authentique ce que put être la Résistance italienne,... Lire la critique de Rome, ville ouverte

32 4
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·
L'humain et l'épreuve de la résistance

Le contexte est celui de la fin de l’occupation allemande en Italie. Rome a été déclarée « ville ouverte » (épargnée des combats). La gestapo traque le chef d’un réseau résistant : Manfredi. L’action se déroule dans un quartier populaire de Rome. Pourtant basé sur des faits réels (d’autant plus qu’il a été réalisé « à chaud »), le film ne donne jamais l’impression de mettre les personnages au... Lire l'avis à propos de Rome, ville ouverte

35 8
Avatar Shamanlemiaou
9
Shamanlemiaou ·
Vestige

En 1944, Rome est déclarée ville ouverte et est occupée par les autorités SS. En s'inspirant de figures historiques existantes, Rossellini filme ces 9 mois d'occupation peu de temps seulement après la fin de la guerre. De par son réalisme quasi-documentaire, le chef d'oeuvre de Rossellini est considéré par beaucoup comme le tout premier film du néoréalisme italien. A juste titre, puisqu'il en... Lire l'avis à propos de Rome, ville ouverte

5
Avatar LeJezza
9
LeJezza ·
Découverte
L'angoisse permanente

Deux mois après la libération de Rome, Roberto Rossellini tourne Rome Ville Ouverte, inspiré de quelques vrais récits et qui sera récompensé par la palme d'or. Il nous fait suivre un groupe d'Italiens vivant sous l'occupation nazie avec comme personnages centraux Manfredi qui est le chef d'un réseau de résistance, Don Pietro, un curé catholique et résistant ou encore Pina, une jeune... Lire la critique de Rome, ville ouverte

29 5
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·
Toutes les critiques du film Rome, ville ouverte (40)
Bande-annonce Rome, ville ouverte