Affiche Saint Laurent

Critiques de Saint Laurent

Film de (2014)

Transfigure de style.

Le bruit des doigts sur l’étoffe, de la lame qui la tranche et des souffles courts ouvre l’immersion dans les arcanes du style par le disciple Bonello chez le maitre YSL. Délicat, presque documentaire, le regard semble cantonné à l’embrasure des coulisses, hommage à la fourmilière qui œuvre en silence pour le génie couvrant ce brouhaha presque trop terrestre par la grande... Lire l'avis à propos de Saint Laurent

62 9
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

Saint Laurent, priez pour nous

Quelque mois après le biopic très classique et peu inspiré de Jalil Lespert sort le Saint Laurent de Bertrand Bonello. Les ambitions ne sont clairement pas les mêmes : si le premier film se veut être une imitation (trop ?) fidèle du créateur, le second film s’affirme comme véritable œuvre d’art. La mise en scène est d’une élégance absolue, originale et inspirée. Quelques scènes très réussies,... Lire l'avis à propos de Saint Laurent

45 11
Avatar Clairette02
8
Clairette02 ·

Démons, merveilles, fantômes

On ne sait pas vraiment par quel bout prendre le nouveau long-métrage de Bertrand Bonello. Entourée d'une petite aura de scandale, sa production simultanée à celle de l'autre biopic sur YSL, le fade, le commercial, l'officiel, puis sa sortie en salles retardée et sa sélection à Cannes où il fait forte impression mais repart bredouille. Depuis, certains crient au génie, d'autres à l'ennui, mais... Lire l'avis à propos de Saint Laurent

40
Avatar Krokodebil
8
Krokodebil ·

Critique de Saint Laurent par Teklow13

Le biopic est un genre extrêmement difficile à aborder, d’autant plus aujourd’hui, au milieu de la multitude de films, de purges inutiles, qui sortent chaque semaines sur n’importe quelle célébrité. J’avais une grosse appréhension en voyant Bonello s’exercer là-dedans, un peu de curiosité et d’espoir de le voir modeler le genre, mais surtout beaucoup de craintes. Le résultat n’est pas un... Lire la critique de Saint Laurent

38 7
Avatar Teklow13
5
Teklow13 ·

"J'ai créé un monstre et je dois vivre avec"

https://www.youtube.com/watch?v=zXQvPwYYVBI Je n'aime pas les biopics. Ils sont tous faits à l'identique, avec une structure en flashback et une plongée dans l'enfance du personnage pour montrer qu'il était destiné à devenir un grand homme (topos par excellence des biopics, qui consiste à relire et ré-interpréter l'enfance d'un... Lire la critique de Saint Laurent

17 2
Avatar SanFelice
6
SanFelice ·

"Visage momentané d'un night-club"

On pourrait médire, facilement : ce serait comme s’il fallait opposer populaire et élitisme, impie et sacré. Préférer la grâce au médiocre, facilement. La comparaison s’impose de fait, sans mépris, sans dédain, et on ne peut, et on ne pourra y échapper, c’est comme ça. À quelques mois d’écart, le spectre filiforme de Saint Laurent a droit encore à mille égards, mille révérences consacrant son... Lire la critique de Saint Laurent

17 4
Avatar mymp
8
mymp ·

Saint Laurent

Yves Saint Laurent n’est pas mort, il nous sourit encore avec son regard libre, cigarette à la main, assit dans son atelier entrain de confectionner des œuvres d’art. L’homme qui habillait les femmes comme personne est l’icône cinématographique française de cette année 2014. Après une première tentative plus que médiocre orchestrée par le réalisateur Jalil Lespert, c’est le metteur en scène du... Lire la critique de Saint Laurent

15 1
Avatar Velvetman
7
Velvetman ·

I Put a Spell on You.

L'année 2014 aura vue l'apparition consécutive de deux biopics consacrés au couturier Yves Saint Laurent. Sorti le premier et bénéficiant de l'aval de Pierre Bergé, le film signé Jalil Lespert remportera la bataille en ce qui concerne le box-office. Celui de Bertrand Bonello, sorti plus tard et peut-être moins accessible,... Lire la critique de Saint Laurent

12 3
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·

Pièce décousue, babiole en bobine

A vouloir tout symboliser, on ne rentre jamais dans le film. Le scénario se veut citations perpétuelles au final de quoi, tout ne cesse d'être en surface et rien n'accroche. Le spectateur est baladé dans l'image et la narration sans rien pour l'aider à se focaliser, les temps sont décousus et rien n'est marqué ni marquant. Le film ne commence jamais, et la fin est annoncée 20 fois avant d'enfin... Lire la critique de Saint Laurent

38 11
Avatar D-de-Cactus
1
D-de-Cactus ·

Une vacuité haute couture

C'est avec une curiosité toute particulière que j'ai été voir ce second biopic de l'année. Ayant été voir le premier de Jalil Lespert, j'ai évidemment contracté cette curiosité comparative me demandant quel film allait faire Bonello car le cinéma c'est avant tout un certain regard. Bien malheureuse expérience que cette séance. Ce qui frappe de prime abord c'est le rythme, le film se complaît... Lire l'avis à propos de Saint Laurent

13 1
Avatar MaDMka
1
MaDMka ·