Affiche Salo ou les 120 journées de Sodome

Critiques de Salo ou les 120 journées de Sodome

Film de (1975)

Un concentré de "Mal réel"

Une des pièces maîtresses du cinéma et de l'usage que l'on peut faire de ce dernier. Au-delà d'un film, Salo est une épreuve qui nécessite de la préparation psychologique ( du fait du déferlement d'ignominies qui s'y déroule pendant 1h50 ) et intellectuelle. Sur ce dernier point, j'ai lu beaucoup de critiques négatives qui traitent ce film de répugnant, de vomitif... ce qu'il est. Mais... Lire l'avis à propos de Salo ou les 120 journées de Sodome

Avatar Monsieur-Gravlax
8
Monsieur-Gravlax ·

L'abjection du cinéma

Un des films les plus insoutenable de son histoire, abject et immonde du monde. C'est simple pour faire plus horrible, il y aurait fallu un viol d'enfant et d'animal. Pasolini nous dresse un portrait sur la décadence des mœurs. Mais tout est montré, comme une photographie, sans que cela pose aucune réflexion, à part, le simple fait: L'Homme est crade, pour rester poli. Certains jubilerons,... Lire l'avis à propos de Salo ou les 120 journées de Sodome

Avatar Zhurricane
1
Zhurricane ·

Une énigme filmique

Salò o le 120 giornate di Sodoma (1975) est une adaptation des 120 journées de Sodome du Marquis de Sade, transposée à l’époque de fascisme italien en 1944-45, et est réputé être l’un des films les plus extrêmes et subversifs de tous les temps. Cette réputation est méritée, même si entre temps le sous-genre du « torture porn » nous a un peu plus habitué à... Lire l'avis à propos de Salo ou les 120 journées de Sodome

Avatar Bastral
5
Bastral ·

Critique de Salo ou les 120 journées de Sodome par Cronenbergfansoff

Un film degueulasse et bizarre, même si néanmoins il demeure assez sympa et bien écrit. Par contre les longueurs sur la fin sont pénibles et inintéressants Bon, maintenant j'etaie, Pasolini a encore fait une oeuvre provocatrice, où ses fantasmes et ses délires (à Pasolini), sont mis en valeur et constituent même l'intégralité du film. En revanche ce malaise conservé commence à devenir lourd,... Lire la critique de Salo ou les 120 journées de Sodome

Avatar Cronenbergfansoff
8
Cronenbergfansoff ·

Qui sont les animaux ?

Il faut l'avouer : ce film est vieux, et les premières dizaines de minutes sont plus risibles qu'autre chose. Acteurs inexpressifs, tentatives d'évasions peu convaincantes : pour la crédibilité, on repassera. Par la suite, on oublie un peu cet aspect (qui s'atténue aussi) pour rentrer dans l'horreur. On notera le contraste entre les bourreaux et les victimes, ceux habillés et ceux nus, ceux... Lire la critique de Salo ou les 120 journées de Sodome

Avatar mesmer
7
mesmer ·

Mitigée

Moi et le grand cinéma Italien, c'est, j'ai l'impression, une sorte de cause perdue. Après m'être littéralement ennuyée devant Satyricon de Fellini, je pars sur Pasolini avec son film reprenant l’œuvre du Marquis de Sade. Dans mon imaginaire, je retiens de Sade quelque chose d'intemporel, d'historique et de profondément subversif. Une œuvre qui interpelle sur le désir des Hommes ainsi que... Lire l'avis à propos de Salo ou les 120 journées de Sodome

Avatar Venus Berry
6
Venus Berry ·

Dérangeant et brillant

Voilà un film comme on en trouve peu. Scénario adapté d'un roman de Sade, mais transposé dans la République de Salo, la ou Mussolini s'établit à la fin de la seconde guerre mondiale. Nous voila mis face à certains des pires penchants pervers de l'homme. La beauté des jeunes kidnappé(e)s contrastent avec la cruauté de leurs tortionnaires,qui rivalisent dans l'horreur. Pasolini provoque le... Lire l'avis à propos de Salo ou les 120 journées de Sodome

Avatar Jambondeparme
8
Jambondeparme ·

Tout est bon, quand il est excessif.

Salo ou les 120 journées de Sodome est l’Everest du cinéphile, et un immense doigt d’honneur aux critiques de tout genre. Comment trouver de la beauté à l’insoutenable ? Quel plaisir dans le masochisme ? Pourquoi aller si loin, s’infliger un film si dégueu ? Justement. Par amour du trash ou du cinéma ? Pas seulement. Le film va au-delà, imposant au spectateur hasardeux de réfléchir à sa... Lire la critique de Salo ou les 120 journées de Sodome

Avatar Lufia
8
Lufia ·

Stimuli salvateurs

Le film indissociable du cinéma Accatone où je l'ai vu dans les années 90. Je garde un souvenir mitigé de la séance. Ennui parfois, écoeurement aussi, mais toujours troublé quand j'y repense... Le genre de film qui creuse des plaies profondes en vous. Plaies qui seront susceptibles de se rouvrir occasionnellement, sans prévenir. Avec le recul, Haneke cherche dans Funny Game à créer le même... Lire l'avis à propos de Salo ou les 120 journées de Sodome

Avatar Romain Eyheramendy
6
Romain Eyheramendy ·

Critique de Salo ou les 120 journées de Sodome par Cthulhu_Mantis

Mon tout premier Pasolini découvert dans les films victimes de la censure qui était devenus une routine chez lui. On peut pas dire que j'ai commencer par le plus sage, ni le plus propre. Après sa trilogie de la vie (Décaméron, les contes de Canterbury, les milles et une nuits) exaltant sur la sexualité. Le cinéaste veut commencer ce qu'il appellera la trilogie de la mort. Pasolini considéra... Lire la critique de Salo ou les 120 journées de Sodome

Avatar Cthulhu_Mantis
10
Cthulhu_Mantis ·