Advertisement

Dans la maison

Avis sur Sans un bruit

Avatar vincenzobino
Critique publiée par le

Dans la maison
Plus d'une année que la famille Abbott est confinée chez elle, dans une maison au milieu de nulle part: la mère Evelyn, son époux Lee et 2 de leur 3 enfants, Regan et Marcus ne peuvent pas produire le moindre son sans risquer d'être tués par ces espèces d'arachides semblant avoir pris le contrôle de la planète. Mais n'ont-ils pas un point faible? Et l'enfant qu'attend Evelyn ne pourrait-il pas constituer leur salut.
Le voici donc ce phénomène outre-Atlantique débarquant chez nous. La bande-annonce semblait nous orienter sur un mixage Verhoeven-Shyamalan-Cronenberg. Et pourtant, c'est un nom surprise qui s'avère producteur exécutif, nous promettant une espèce d'Armageddon. Et avec brio.
Krasinski nous plonge en effet dans l'angoisse, de façon crescendo, et sans exercer un usage abusif du gore. Il nous offre un portrait de famille, prisonnière malgré elle, saisissant; nous permet de vivre une véritable expérience sonore, à tel point que les moindre pop-corns ou boissons consommées durant la séance nous poussent à mesurer le moindre geste. Et il nous offre un cours d'anatomie ORL, qui pourrait bien résoudre l'énigme.
Il peut surtout, en s'incluant dans le rôle paternel, compter sur un trio l'accompagnant impeccable, particulièrement Emily Blunt qui en a pourtant vu d'autres, mais surtout la jeune prodige Millicent Simmonds, qui rappelle Dakota Fanning dans ses deux premiers rôles forts.
L'on est totalement témoin des événements par la photographie excellente ainsi que la BO de Beltrami qui rappelle parfois Badalamenti, et même si l'issue peut quelque peu susciter débat au sens scientifique parlant, une part d'incertitude persiste encore. Signe d'une suite et d'une nouvelle rencontre du troisième type? L'avenir nous le dira.
A recommander...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 172 fois
3 apprécient

Autres actions de vincenzobino Sans un bruit