Pas d'os-scar...

Avis sur Scar 3D

Avatar SlashersHouse
Critique publiée par le

Maintenant que la 3D est amplement déployée dans les cinémas, autant en profiter et nous servir dans ce format tout ce que l'on a toujours rêvé d'y voir, même si cela inclut le torture-porn/slasher. C'est ce qu'a compris l'équipe responsable de ce projet, mais s'il y a quelque chose qu'ils ont oublié, c'est qu'en plus de disposer d'une caméra 3D et quelques bons effets gores, il faut avoir quelque chose un tant soit peu intéressant à raconter, histoire que l'ensemble ait au moins un fil conducteur donnant envie de voir la bobine jusqu'à la fin.
En fait il n'y a pas grand chose, on a notre rescapée d'un tueur qui voit sa torture sous forme de flashbacks (des restes de Saw...), et d'ailleurs hormis ceux-ci il n'y a rien d'autre, hormis durant la scène finale. Oubliez les chasses à l'homme façon Jason, il n'y en a même pas, les corps étant retrouvés après, donc exit la moindre tension. Ceci dit, le tueur étant un gland coiffé d'un béret débile, on est finalement heureux de ne pas le voir trop longtemps.

Bref, Scar 3D est un mauvais slasher, et qui plus est ne sert même pas le peu de torture-porn que laissait présager le tout. Un peu de violence au début, quelques flashbacks, et puis encore un peu à la fin, et le reste n'est qu'un vide sans intérêt et merdant à tous les niveaux. Les acteurs sont mauvais, la photo est immonde et use à profusion de filtres jaunes-pisse, les scènes sont chiantes, mal écrites et téléphonées, et tentant de mettre en place une pseudo trame d'une connerie sans nom, ce qui serait mieux passé si l'ensemble ne se prenait pas autant au sérieux. C'est dommage car dans les premiers instants on avait une séquence assez marrante typique du slasher, avec un couple qui va se baigner et un plan nichons, mais c'est le seul moment propre au genre que l'on retrouvera.
En définitive, on a presque l'impression que des étudiants en cinéma ont loué une caméra 3D à pas cher et ont tourné la première connerie qui leur passait par la tête; ça aurait pu être l'histoire d'un marine qui veut enculer des aliens bleus, mais en définitive c'est le jus de Saw 7 qui l'aura emporté (d'ailleurs le film n'est pas en vraie 3D, mais a été édité en post-prod).
On ne pourra pas le nier, les quelques instants gores sont à la hauteur, avec des gros plans répugnants, mais c'est hélas trop peu pour en laisser un souvenir impérissable, et surtout divertir.
Pour conclure, à moins d'être réellement un insatiable du genre ou être soi-même sous la torture, l'intérêt à regarder cette pellicule sera quasi nul. Ceux qui espéraient se prendre du sang en 3D dans les yeux seront déçus, il n'y en a pas (ceci dit vu le niveau de la production on ose imaginer ce que ça aurait pu donner dans le cas contraire).
Mention spéciale pour le tronçonnage de gueule au dremel, ça c'était pas mal.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 373 fois
1 apprécie

Autres actions de SlashersHouse Scar 3D