Affiche Série noire pour une nuit blanche

Critiques de Série noire pour une nuit blanche

Film de (1985)

  • 1
  • 2

Cinéastes d'un autre temps

Du grand n'importe quoi à conseiller uniquement aux inconditionnels de John Landis. Un insomniaque se retrouve embrigadé dans une improbable histoire d'émeraudes perses de contrebande à cause d'une jolie donzelle. On dirait le remake du scénario d'un Natacha sorti dix ans auparavant... Jeff Goldblum est assez répugnant, très gras d'aspect, limite adipeux malgré sa sveltesse qui est probablement... Lire l'avis à propos de Série noire pour une nuit blanche

17 10
Avatar Torpenn
6
Torpenn ·

Farsi attrape

Le casting le plus improbable de l'histoire du casting : Jeff Goldblum (hideux as usual), Michelle Pfeiffer (toute fraîche), Roger Vadim (?), David Bowie (??), Irene Papas (???), Vera Miles (????), David Cronenberg (?????), Dan Aykroyd (ah non là c'est normal) et John Landis himself en tueur iranien (??????) De la bonne bouse landisienne (avis aux amateurs) avec un scénario sans queue ni tête.... Lire la critique de Série noire pour une nuit blanche

11 2
Avatar Pruneau
6
Pruneau ·

La nuit, quand revient la nuit...

Il y a des films comme ça, qui ont l’air bandants dès qu’on y jette un petit coup d’œil. Déjà John Landis c’est un réalisateur sacrément passionnant, souvent un peu oublié d’ailleurs. Into the Night (parce que oui c’est quand même mieux comme titre que Série noire pour une nuit blanche) fait parti des films qui ont une pure essence des années 80, et je n’entends pas par-là un quelconque sens... Lire la critique de Série noire pour une nuit blanche

6
Avatar Lt Schaffer
7
Lt Schaffer ·

SÉRIE NOIRE POUR UNE NUIT BLANCHE de John Landis

Est-ce de l'art ou du cochon? Voici ce que l'on peut se demander au sortir du visionnage de ce film. Quoiqu'il en soit j'ai été sérieusement déçu Car que l'on prenne le film côté comédie : c'est un ratage. Très peu de moments prêtent à sourire. Côté thriller c'est une déception. Le suspens est nul ou presque. Le réalisateur de "Hamburger film sandwich" (1977) et "The Blues Brothers" (1980) a... Lire l'avis à propos de Série noire pour une nuit blanche

5 3
Avatar littlebigxav
3
littlebigxav ·

A la poursuite du diamant vert

Cette course-poursuite comico-policière est un peu dans l'esprit des Blues Brothers du même Landis, sans en avoir l'esprit fumant ni le ton blues, mais elle est sacrément mouvementée, bourrée d'humour et de clins d'oeil, où le réalisateur multiplie les surprises par sa mise en scène inventive. Landis rameute une poignée de vedettes inattendues comme David Bowie dans le rôle... Lire la critique de Série noire pour une nuit blanche

7 6
Avatar Ugly
7
Ugly ·

Critique de Série noire pour une nuit blanche par AMCHI

Je n'avais pas revu Série noire pour une nuit blanche depuis de nombreuses années et si cette comédie policière n'est pas aussi bonne que dans mon souvenir elle reste néanmoins un agréable film des années 80. Dommage que le début peine à démarrer toutefois l'ensemble offre quelques situations comiques ainsi qu'une fusillade à l'aéroport assez intense. Niveau... Lire la critique de Série noire pour une nuit blanche

2 2
Avatar AMCHI
7
AMCHI ·

A la poursuite des émeraudes vertes....

Un scénario-prétexte : Monsieur tout-le-monde, alias Ed Okin (Jeff Goldblum), un architecte insomniaque cocu, roule du côté de l'aéroport, quand il trouve une blonde en blouson de cuir rouge, t-shirt blanc et blue-jean, Diana (Pfeiffer) poursuivie par quatre méchants barbus armés de flingue. La fille a des émeraudes qui appartiennent au Shah d'Iran. S'ensuit une course-poursuite sur les routes... Lire l'avis à propos de Série noire pour une nuit blanche

3
Avatar zardoz6704
6
zardoz6704 ·

Critique de Série noire pour une nuit blanche par FrankyFockers

c'est une errance nocturne entre deux paumés : Goldblum qui est dépressif, insomniaque, dont la femme le trompe et Pfeiffer belle comme jamais, qui planque des émeraudes volées et qui a à ses trousses une bande d'iraniens (dont un est joué par Landis lui-même) qui veulent la dézinguer et du coup dézinguer Goldblum également. Le film est une sorte de After Hours avec un an d'avance, mêlé à une... Lire l'avis à propos de Série noire pour une nuit blanche

3
Avatar FrankyFockers
7
FrankyFockers ·

Into the Night

Sortant du bordel juridico-artistico-humain de son segment pour Twilight Zone : The Movie, John Landis veut se changer les idées, se marrer avec quelques copains du milieu et rendre hommage aux classiques du film noir. Un quidam insomniaque entrainé dans une galère monstre et c'est tout un pan du genre qui s'invite à la table, de The Woman in the... Lire la critique de Série noire pour une nuit blanche

2
Avatar Seance-sup-0H30
8
Seance-sup-0H30 ·

Un Landis anecdotique

Récemment ressorti de l'oubli par Elephant Films, Série noire pour une nuit blanche (Into the night) est un John Landis mineur des années 80. Et quand on dit années 80, ça se sent direct, dans la musique et le caractère très léger de cette cavale nocturne en plein Los Angeles (dans des décors qui ont sûrement tapé dans l'oeil des créateurs de GTA). On dirait la version West Coast d'After... Lire la critique de Série noire pour une nuit blanche

Avatar Born To Watch
6
Born To Watch ·
  • 1
  • 2